Planète

Pinché à crête blanche

DéfinitionClassé sous :zoologie , singe , primate
Le pinché à crête blanche est appelé cotton-top ou cotton-headed tamarin en anglais, du fait de la crinière blanche immaculée qui orne son chef. © Niligton, domaine public

Pinché à crête blanche (Linnaeus 1758) - Saguinus oedipus

  • Ordre : Primates
  • Famille : Callithrichidae
  • Genre : Saguinus
  • Taille : 20 à 24 cm (longueur de la queue 33 à 40 cm)
  • Poids : 350 à 430 g
  • Longévité : 10 à 13 ans

Statut de conservation UICN : CR En danger critique d'extinction

Description du pinché à crête blanche

Le pinché à crête blanche est un petit primate à la fourrure dense et soyeuse de teinte brunâtre sur la partie dorsale et arbore une impressionnante crête sagittale blanche. Les parties inférieures des pattes sont jaunâtres tandis que l'intérieur des cuisses et le fessier sont brun orangé. La face noire est ornée de quelques poils blancs, tandis que la queue est brunâtre. Ses pieds et ses mains sont dotés de longues griffes. 

Pinché à crête blanche. © Raimond Spekking, Wikimedia Commons, CC-by-SA 3.0

Habitat du pinché à crête blanche

On trouve le pinché à crête blanche essentiellement en Colombie, dans les savanes épineuses, les forêts tropicales humides de plaine et de montagne ou dans les forêts secondaires jusqu'à 1.500 m d'altitude.

Comportement du pinché à crête blanche

Le pinché à crête blanche vit en groupes formés d'une demi-douzaine d'individus. C'est un singe arboricole et diurne, vif et rapide, capable d'exécuter des bonds de 3 m. Il se sert de sa queue non préhensile comme balancier et évolue dans les strates intermédiaires. Ses déplacements n'excèdent pas les 2 km. Il communique à l'aide d'une large gamme de vocalisations, par des postures et des expressions faciales. La femelle procède à des marquages olfactifs de son territoire à l'aide de sécrétions glandulaires et d'urine. Le pinché à crête blanche possède de nombreux prédateurs tels que rapaces, petits félidés ou serpents.

Le pincé à crête blanche est un singe arboricole. © Michael Gäbler, CC-by 3.0

Reproduction du pinché à crête blanche

Entre janvier et juin, la femelle donne généralement naissance à deux petits au terme de 5 mois de gestation. Il arrivé fréquemment qu'elle mette au monde un seul jeune, et beaucoup plus rarement des triplés. Les bébés ouvrent leurs yeux le troisième jour et commencent à se déplacer vers 3 semaines. Le sevrage débute entre la cinquième et la sixième semaine. La mère ne prend ses petits que pour l'allaitement. Le portage et le nourrissage solide sont partagés par l'ensemble du groupe. La maturité sexuelle est atteinte vers 1 an et demi pour les femelles et au bout de 2 ans pour les mâles. 

Régime alimentaire du pinché à crête blanche

Le pinché à crête blanche consomme aussi bien des fruits des noix et du nectar, que des insectes, des petits mammifères, des œufs d'oiseaux et des reptiles, et lèche la sève des arbres. Il se désaltère en récupérant l'eau de la rosée dans les creux de feuilles. À l'instar de quelques autres espèces, il pratique le partage de nourriture avec ses congénères.

Pinché à crête blanche perché sur une branche. © Marcel Burkhard, CC-by-SA 2.0 Germany License

Menaces sur le pinché à crête blanche

Les scientifiques estiment qu'il reste entre 2.000 et 3.000 individus dans la nature. Malgré sa grande faculté à coloniser divers types d'habitats, il est principalement menacé par la disparition de ses biotopes originels. Mais également par la construction de barrages géants et les captures pour en faire des animaux de compagnie ou même de laboratoire. 

Quelques parcs nationaux ou réserves où l'on peut observer le pinché à crête blanche :

  • Parc national naturel de Paramillo ;
  • santuaire de la faune et de la flore de Los Colorados ;
  • Parc national naturel Tayrona. 
Cela vous intéressera aussi