Planète

Dendrolague

DéfinitionClassé sous :zoologie , kangourou arboricole , marsupial
 
Femelle dendrolague et son petit. © Sandra Lloyd, Wikipédia, GNU 1.2

Le dendrolague est un kangourou arboricole de la famille des Macropodidae. Le genre Dendrolagus se subdivise en 12 espèces :

  • Dendrolagus bennettianus (dendrolague de Bennett) qui vit dans les forêts humides au nord de la Daintry River, dans le Queensland en Australie, Aussi curieux que cela puisse paraître, et malgré le fait que son territoire originel n'excède pas 70 km2, l'espèce est classée en préoccupation mineure par l'UICN ;
  • Dendrolagus dorianus (dendrolague de Doria) que l'on ne trouve que dans les forêts tropicales du centre, de l'ouest et du sud-est de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. L'espèce est classée comme vulnérable, car ses effectifs sont menacés du fait de la déforestation ;
  • Dendrolagus goodfellowi (dendrolague de Goodfellew) qui évolue dans les forêts montagneuses de Nouvelle-Guinée occidentale (Irian Jaya) dont la situation est également préoccupante, car l'espèce est classée en danger du fait des activités humaines et de la chasse dont il fait l'objet ;
  • Dendrolagus inustus (dendrolague grisonnant) dont l'habitat est la jungle tropicale de la Papouasie-Nouvelle-Guinée et de la Nouvelle-Guinée occidentale. L'espèce est classée comme vulnérable ;
  • Dendrolagus lumholtzi (dendrolague de Lumhotz) inféodé aux forêts humides du plateau d'Atherton dans le nord du Queensland en Australie. Sa situation n'est pas préoccupante ;
  • Dendrolagus matschiei (dendrolague de Matschie) qui est strictement cantonné à la péninsule Huin dans l'est de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Les effectifs sont jugés comme étant en danger ;
  • Dendrolagus mbaiso (dingiso) que l'on observe dans la chaîne montagneuse de Sudirman en Nouvelle-Guinée occidentale. Il est rare dans la partie est où il est chassé, et protégé par les Moni, une population locale qui les vénère comme étant leurs ancêtres. L'espèce est en danger ;
  • Dendrolagus pulcherrimus (dendrolague doré) qui n'est connu que dans les monts Torricelli en Papouasie-Nouvelle-Guinée, et dans les monts Foja en Nouvelle-Guinée occidentale. C'est le plus menacé de tous les kangourous arboricoles. Il n'est pas évalué par l'UICN car considéré comme une sous-espèce du dendrolague de Goodfellow ;
  • Dendrolagus scottae (tenkile) qui ne survit que dans les monts Torricelli en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Il est en danger critique d'extinction ;
  • Dendrolagus spadix (dendrolague des plaines) dont la présence se limite aux basses terres de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Sa situation n'est pas préoccupante ;
  • Dendrolagus stellarum (dendrolague de Seri) que l'on trouve dans les forêts situées entre la Nouvelle-Guinée occidentale et la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Il est considéré comme vulnérable ;
  • Dendrolagus ursinus (dendrolague ours) dont l'existence n'est avérée que dans les péninsules de Vogelkop (tête d'oiseau) et de Fak Fak en Nouvelle-Guinée occidentale. L'espèce est classée comme vulnérable.
Dendrolague ou kangourou arboricole. © Andyroo1964, Flickr, cc by nc sa 2.0

Le dendrolague ressemble grossièrement à un lapin géant si l'on excepte les oreilles qui sont petites et rondes comme celle d'un ours, la queue conique presque aussi longue que le corps, et le fait qu'il évolue dans les arbres. Le pelage du marsupial varie depuis les tons de brun clair au marron sur la partie dorsale, et du beige au blanchâtre sur la zone ventrale. La tête est petite. Les pattes avant sont courtes et munies de griffes recourbées permettant une meilleure préhension des troncs et des branches, tandis que les pattes postérieures sont massives avec des pieds longs et étroits garnis de coussinets plantaires pour mieux adhérer. L'animal est en mesure d'avancer les pattes arrière alternativement, ce qui lui évite de sauter. La puissance de ses membres l'autorise à effectuer des bonds de près de neuf mètres d'arbre en arbre, et de se laisser tomber au sol d'une hauteur de 18 mètres sans s'en ressentir. Le dendrolague progresse en étant penché en avant pour contrebalancer le poids de la queue qui lui sert à conserver son équilibre. Il est maladroit au sol.

Le dendrolague vit dans les arbres des forêts tropicales montagneuses de Nouvelle-Guinée occidentale, de Papouasie-Nouvelle-Guinée et d'Australie. On le trouve généralement dans des altitudes comprises entre 1.000 et 3.300 mètres, à l'exception du dendrolague de plaine qui évolue sous les 800 mètres.

Le dendrolague est un animal généralement solitaire, mais que l'on peut également observer en petits groupes familiaux constitués d'une femelle, de son petit et d'un mâle. Il évolue principalement dans les arbres et est actif la journée. Il passe malgré tout une bonne quinzaine d'heures journellement à se reposer dans les hautes frondaisons. Il procède au marquage de son territoire par frottement et possède quelques vocalisations. Hormis quelques rapaces qui sont en mesure de s'en prendre aux jeunes, le dendrolague n'a pas de prédateurs, car il n'existe aucun grand carnivore endémique à l'île.

La femelle du dendrolague ne donne naissance qu'à un seul petit à la fois, dont elle s'occupe pendant une année entière, avant de pouvoir concevoir à nouveau.

Le dendrolague est folivore et se nourrit de feuilles, de fleurs, de fruits, de sève et de graines qu'il récolte à même les arbres qu'il occupe, ou au sol.

Les principales menaces pesant sur les diverses espèces de dendrolagues sont la déforestation et l'extension des activités industrielles (surtout pétrolières), et la chasse. La situation de certaines espèces est jugée très préoccupante .

À découvrir sur Futura-Sciences

  • Dendrolague de Maschie
  • Dendrolague de Goodfellow
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi