Planète

En vidéo : le grand requin blanc bientôt suivi à la trace par un robot

ActualitéClassé sous :zoologie , robotique , requin

L'été prochain, un robot sous-marin autonome devrait suivre un grand requin blanc au large des côtes du sud de la Californie. Le robot a déjà fait ses preuves en suivant, l'été dernier, un requin-léopard. Explications sur ce pisteur de prédateurs.

Aux Bahamas, 11 requins longimanes ont été balisés et suivis durant 245 jours. Les trajectoires enregistrées ont montré qu'ils pouvaient parcourir jusqu’à 4.000 km dans l'océan, mais qu’ils revenaient toujours dans les eaux protégées des Bahamas. Toutefois, ce type de balise ne donne que des indications sur la position, et non sur le comportement des requins. © Debra Canabal, Epic Diving

Les requins sont probablement les poissons les plus populaires, pourtant les connaissances à leur sujet sont très limitées. Ces grands prédateurs vivent souvent en océan large, et l'Homme n'est pas conditionné pour les pister. Difficile donc de les étudier. Toutefois, les recherches actuelles font de plus en plus appel aux robots pour se rendre là où l'Homme ne le peut. Le projet de traquer les requins à l'aide de robots n'est pas nouveau, mais les prouesses technologiques sont si rapides que la recherche avance à grands pas.

Le robot suivra cet été un grand requin blanc. Au préalable, il faut implanter une balise émettrice dans la nageoire dorsale de l'animal. Le robot est capable de suivre le requin tout en restant à plus de 300 m derrière le gros poisson. © Christopher Lowe, Christopher Clark

Le biologiste Chistopher Lowe a travaillé durant trois ans avec l'ingénieur Christopher Clark pour concevoir un véhicule sous-marin autonome capable de pister un requin équipé au préalable d'un émetteur acoustique. Les membres de l'équipe attrapent d'abord les requins au moyen de filets ou de crochets pour implanter une balise émettrice dans leur nageoire dorsale. Le robot est ensuite mis à l'eau et peut suivre le requin avec une vitesse de déplacement de 1,8 m/s, en restant systématiquement entre 300 et 500 m derrière l'individu.

Grand requin blanc suivi à la trace

Le robot est équipé de deux hydrophones, l'un à l'avant et l'autre à l'arrière. Ils captent le signal de la balise émettrice et envoient les signaux à un ordinateur. Celui-ci les convertit en coordonnées géographiques. Par ailleurs, des capteurs mesurent et communiquent à l'ordinateur les conditions environnementales telles que le taux d'oxygène dissous, la température ou la salinité. Enfin, le robot est équipé d'un sonar et d'une caméra haute définition. Toutes les données récoltées permettent d'étudier précisément le comportement et les habitudes du squale.

Ce robot n'est pas sans rappeler Otis, le robot conçu pour suivre les requins-taureaux. Les deux équipes ont travaillé ensemble pour créer ce nouveau véhicule sous-marin. La principale différence entre les deux projets est qu'Otis ne suit pas un requin d'aussi près. Le nouveau robot suit un seul individu, et fournit donc des informations directes sur les habitudes du poisson.

L'été dernier, l'équipe californienne avait suivi des requins-léopards, et leurs résultats ont été publiés le mois dernier dans le Journal of Field Robotics. Cet été, l'équipe prévoit de baliser un grand requin blanc (Carcharodon carcharias) juvénile au large des côtes du sud de la Californie. D'après l'équipe, le robot devrait être meilleur nageur, et le logiciel de calcul a été amélioré de façon à permettre à deux robots de travailler ensemble. Cela devrait contribuer à économiser la batterie.

Cela vous intéressera aussi