Planète

Gigantoraptor : dinosaure géant aux pattes d’oiseau

ActualitéClassé sous :paléontologie , dinosaure , Gigantoraptor

Quelque part entre le tyrannosaure et l'autruche, avec cinq mètres de hauteur et son bec crochu, ce Gigantoraptor, découvert en Chine, surprend beaucoup les spécialistes. Il a tout pour devenir une vedette

Le Gigantoraptor devait courir vite. Mais était-ce pour fuir les prédateurs ou pour chasser ? Comme les plumes dessinées ici, son mode de vie reste énigmatique. Crédit : Zhao Chuang and Xing Lida/IVPP

Ce dinosaure à l'allure redoutable courait sur deux fines pattes hautes de deux mètres et son long cou pouvait hisser à près de 5 mètres de hauteur la petite tête munie d'un gros bec crochu. A l'arrière de son corps, une longue queue fortement musclées rappelait celle des tyrannosaures. Du bec au bout de la queue, l'animal mesurait huit mètres.

Il gambadait - ou chassait - dans ce qui est aujourd'hui le désert de Gobi, durant le crétacé supérieur, il y a plus de 70 millions d'années. A l'époque, cette région était idéale pour les dinosaures, avec un climat chaud, une végétation luxuriante, de l'humidité et de nombreux lacs.

Trop grand pour ses plumes

Mais Gigantoraptor erlianensis, comme l'ont appelé ses découvreurs, Xing Xu, (Académie chinoise des sciences, Chine), Tan Lin (Longhao Geology and Paleontology Research Institute, Mongolie intérieure) et leurs collègues, n'est pas un dinosaure ordinaire. Ce géant pesait 1,4 tonne, soit 35 fois plus que le poids typique de sa famille. Les paléontologues l'ont en effet classé auprès d'Oviraptor (le « voleur d'œufs ») parmi les oviraptoridés, considérés comme les dinosaures les plus proches des oiseaux actuels. Mais, dans cette famille, on dépassait rarement les 40 kilogrammes. Alors qu'on pensait que l'évolution vers les oiseaux s'était accompagnée d'une réduction de taille, Gigantoraptor vient brouiller les pistes.

De plus, en examinant les stries de croissance sur les os, les chercheurs ont conclu que l'animal avait onze ans et qu'il grandissait bien plus vite que les dinosaures trouvés en Amérique du nord. Conclusion : il n'avait sans doute pas atteint sa taille maximale...

De lui, on ne sait pas grand-chose. Son régime alimentaire, par exemple, demeure un mystère. Sa mâchoire puissante est celle d'un carnivore mais son long cou et sa petite tête évoquent plutôt un herbivore. Ses pattes avant, bien plus petites que les interminables membres inférieurs, étaient peut-être recouvertes de plumes (elles n'ont pas été repérées sur le fossile), un ornement courant chez les oviraptoridés.

Cela vous intéressera aussi