Le blob de la chaleur a décimé des millions d'animaux marins dans l'océan pacifique. © artifirsov, Adobe Stock
Planète

Un blob de chaleur dévaste l'océan Pacifique

ActualitéClassé sous :océan Pacifique , Réchauffement climatique , vague de chaleur marine

[EN VIDÉO] L’inquiétant réchauffement des océans  En 2020, les océans ont absorbé l’équivalent de 20 sextillions de joules. Jamais depuis 1955 la température de l'océan n’a été aussi élevée. 

Le blob, une zone d'eau anormalement chaude présente dans l'océan Pacifique, est à l'origine de la mort de millions d'animaux marins depuis 2013. Plus encore, le blob influence la météo des terres situées à proximité.

Celui que les scientifiques surnomment « le blob » est une zone de chaleur anormale située dans une partie de l'océan Pacifique. Cette grande masse d'eau, localisée au large des côtes de l'Amérique du Nord, a été découverte à la fin de l'année 2013 et a continué à se propager et à se réchauffer au cours des années suivantes. Pourquoi l'appelle-t-on le blob ? Il s'agit d'une référence directe au film d'horreur du même nom sorti en 1988 ! Dans ce film américain, une masse monstrueuse, venue de l'espace, se propage sur la Terre et avale tout sur son passage, animaux et êtres humains. Un peu à l'image de cette vague de chaleur qui se propage dans l'océan en anéantissant la vie marine.

L'université d'Hambourg, qui a étudié le phénomène et publié son étude dans Communications Terre & Environnement, estime que, lors de son pic entre 2013 et 2015, le blob de chaleur a causé la mort de plus de 100 millions de morues et de milliers d'oiseaux marins, en plus d'autres espèces tout aussi touchées mais moins visibles. La reproduction des baleines a également été affectée, et la population d'étoiles de mer a subi une vague de mortalité d'origine inconnue, peut-être également causée par la chaleur de l'eau. Ce pic de chaleur a aussi engendré la prolifération d'une algue toxique qui a obligé de nombreuses entreprises de pêche à suspendre leurs activités.

En rouge, le blob de chaleur du nord de l'océan Pacifique. © A. Barkhordarian, UHH, CLICCS

Le blob du nord du Pacifique est actuellement le plus grand et le plus dévastateur, mais d'autres zones de chaleur anormale du même type existent aussi dans l'océan Atlantique et dans les mers du sud. Ces vagues de chaleur sous-marines sont récurrentes pour certaines et ont la capacité de faire basculer tout l'écosystème marin de la zone vers un point de basculement : un seuil à partir duquel la biodiversité est si affectée qu'elle n'arrive plus à se reconstituer.    

Le blob continue de se réchauffer et influence la météo

Le blob de l'océan Pacifique continue de se réchauffer : l'université d'Hambourg estime que la température gagne en moyenne 0,4 °C par décennie. Les températures atteignent un niveau digne de l'été 37 jours de plus par an, en comparaison des 20 ans précédentes. En 2019, la température de cette zone du Pacifique a dépassé de 6 °C le niveau des moyennes de saison. Cette chaleur de l'eau n'affecte pas seulement la vie marine, elle influence la météo de la zone et des terres à proximité.

Les scientifiques ont découvert qu'il y avait de moins en moins de nuages bas au-dessus de cette zone du Pacifique au cours de l'hiver : ces nuages ont un effet rafraîchissant sur les eaux de surface. Des zones de hautes pressions se forment davantage, avec un ciel dégagé et donc un temps sec, aggravant la sécheresse des terres canadiennes et américaines situées à proximité.

La chaleur de l'océan Pacifique aggrave la sécheresse des terres situées à proximité, l'ouest du continent américain. © yotrakbutda, Adobe Stock

Les chercheurs de l'université sont désormais convaincus que le blob ne résulte pas d'une variation naturelle du climat, estimant à moins de 5 % cette possibilité-là. D'après les simulations climatiques effectuées, ce type de blob a 20 % plus de chances de se produire avec le réchauffement climatique actuel lié aux émissions de gaz à effet de serre.


Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !