Planète

En bref : séismes et typhons frappent l'Asie

ActualitéClassé sous :météorologie , typhon , séisme

C'est décidemment la loi des séries en ce moment en Asie. Non seulement deux typhons se sont abattus ces derniers jours sur Taïwan, le Japon et la Chine mais voila que viennent de s'y ajouter deux séismes respectivement sur l'Inde et le Japon.

Sur cette carte de l'USGS les cercles donnent une estimation de la taille des villes en nombre d'habitant et la couleur donne une celle de l'intensité des secousses et des dégâts subies. L'étoile rouge est l'épicentre du séisme. Crédit : USGS.

La série noire a débuté la semaine dernière avec le typhon Morakot ("Emeraude" en thaïlandais) qui a frappé Taïwan vendredi avant de perdre de la puissance lundi pour devenir une tempête tropicale. Celle-ci reste redoutable comme malheureusement viennent d'en faire l'expérience les populations chinoises avec des pluies diluviennes.

Relayant Morakot, un autre typhon s'est lui aussi abattu sur le Japon, Etau ("nuage orageux" en langue des îles Palau). Mais comme si cela ne suffisait pas, un séisme de magnitude 6,4 a frappé le centre du Japon quelques heures avant l'arrivée d'Etau mardi matin.

Le foyer du  tremblement de terre se trouve en fait dans l'océan Pacifique, à 26,8 km de profondeur seulement et à 30 km des côtes de la préfecture de Shizuoka. Une alerte au tsunami a bien évidemment été lancée mais pour être levée peu de temps après. Les dégâts semblent minimes et on dénombre seulement des blessés pour le moment. Toujours est-il que deux des réacteurs de la centrale nucléaire de Hamaoka, non loin de l'épicentre, ont été arrêtés temporairement en procédure d'urgence.

Ce même mardi matin à 1h55 (21h55, heure de Paris lundi), c'est un séisme d’une puissance exceptionnelle qui a frappé les îles Andaman qui font partie du territoire Indien. Avec une magnitude de 7,6 on pouvait s'attendre au pire avec ce tremblement de terre dont le foyer se trouve à environ 33 km de profondeur et à 263 km de la principale ville des îles Andaman, Port Blair. Toutefois, aucune alerte au tsunami n'a été nécessaire et là aussi les dégâts semblent mineurs.

Il n'en est pas de même de ceux causés par Morakot et Etau et l'on dénombre déjà des dizaines de morts. Rien qu'à Taïwan, Morakot a causé des dégâts dont le coût est supérieur à 150 millions de dollars et ce ne sont pas moins d'un million de foyers qui ont été privés d'eau et d'électricité.

Cela vous intéressera aussi