Visite dans les pouilles. © Antoine, tous droits réservés
Planète

Partons en Italie, à la découverte des Pouilles

ActualitéClassé sous :Italie , Les Pouilles , Altamura

Il y a près de 150.000 ans, un homme préhistorique tomba dans une cavité creusée par l'érosion karstique non loin de la ville d'Altamura, dans la région de Puglia « les Pouilles » en Italie du Sud. Incapable d'en ressortir, il y périt et son squelette, fossilisé, incrusté dans la roche calcaire de la grotte de Lamalunga, a été découvert en 1993. L'Homme d'Altamura est le mieux conservé des squelettes d'Hommes préhistoriques (de Néandertal) jamais retrouvés.

La ville d'Altamura consacre à cette découverte un « réseau de musées » (rete museale) fascinant, où l'on peut étudier en détail cette découverte, et comprendre comment des restes d'animaux et d'humains datant de l'âge de pierre ont été remarquablement conservés au long de dizaines de milliers d’années. La reproduction, remarquablement réaliste, du personnage attire la curiosité et la sympathie des visiteurs du Museo nazionale d'Altamura.

Squelette de l'homme d'Altamura. © Antoine, tous droits réservés

Les trulli d’Alberobello 

La légende raconte que les « trulli », extraordinaires réalisations architecturales qui entourent la ville d'Alberobello dans les Pouilles, sont nés à la suite de la création par un seigneur féodal d'une lourde taxe sur les habitations. Les habitants imaginèrent ces toitures coniques de pierres taillées, à l'origine appuyées sur un poteau de bois central.

Lorsqu'un collecteur de taxes approchait le village, il suffisait de retirer le poteau, la construction entière s'effondrait, et hop, plus de maison à taxer ! Aujourd'hui, on vient du monde entier pour visiter ces étonnantes maisons de « schtroumpfs ». On y trouve des boutiques, des restaurants, on peut même loger dans certains d'entre eux, luxueusement aménagés.

Trulli à louer à Coreggia. © Antoine, tous droits réservés

Les troglodytiques Sassi de Matera

Les Sassi, un autre mot pour désigner des « pierres » (en italien : pietre, à prononcer « piétré ») furent durant des siècles l'habitat de milliers de citoyens démunis de la région de Matera, mêlant habitats troglodytiques, creusés à la main dans la roche calcaire friable. En 1993, les Sassi ont été classés par l’Unesco au patrimoine mondial de l'humanité.

Les Sassi de Matera au coucher de soleil. © Antoine, tous droits réservés

En 1995, la zone fut le site d'un grand bouleversement : le président italien, ému de la pauvreté des habitants, décida d'évacuer l'endroit, offrant à chaque famille un appartement moderne en échange de sa grotte insalubre. Soixante ans ans plus tard, le vaste quartier des Sassi, au cœur de la ville de Matera, est progressivement rénové, on y trouve de plus en plus de lieux d'exposition, des grottes où l'on a reconstitué le cadre de vie d'une famille qui habitait les Sassi et des structures touristiques dont certaines sont luxueuses.

Réhabilitation d'un « Sassi » de Matera. © Antoine, tous droits réservés

Au bord de la falaise, les Trabucchi du Gargano

Le rivage de l'Adriatique, souvent composé de petites falaises, présente quelques jolies petites plages très fréquentées en haute saison, comme celles de Polignano ou de Monopoli. Quiconque a lu le livre de Laurent Gaudé Le soleil des Scorta, prix Goncourt 2004, n'a pu manquer de s'interroger sur le trabucco du site fictif de Montepuccio ; c'est là où se déroule l'action du livre, sur le rivage du Gargano, une péninsule rocheuse dont les routes tortueuses rappellent un peu celles de la Corse. On peut retrouver plusieurs de ces dispositifs de pêche depuis la rive, un peu comparables aux carrelets des rivages de Charente.

Trabucci du Gargano. © Antoine, tous droits réservés

On retrouve également des Trabucchi dans les Abruzzes, ancrés au bord des falaises, ils sont généralement construits en pin d'Alep et leurs longues antennes servent à mettre en place un filet de pêche. Classés monuments historiques, les « Trabucchi du Gargano » ont donné naissance à des restaurants pittoresques où l'on peut savourer les produits de la pêche devant les eaux bleues de la mer adriatique.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !