Dans un œuf de tortue fossilisé, des chercheurs de l’université de Wuhan (Chine) sont parvenus à identifier une tortue terrestre géante connue sous le nom de Yuchelys nanhsiungchelyids. Ici un exemplaire fossilisé trouvé au Canada. © Royal Tyrrell Museum
Planète

Des scientifiques font une découverte rare dans un œuf de tortue fossilisé

ActualitéClassé sous :Fossile , tortue , Chine

-

[EN VIDÉO] Les plus vieux fossiles de tortues  Des chercheurs polonais ont officialisé la découverte des plus vieux fossiles de tortues, datant de 215 millions d'années. 

Il est rare qu'un œuf fossilisé conserve intact l'embryon qu'il renfermait. Encore plus lorsqu'il s'agit d'un œuf de tortue datant de 90 millions d'années. C'est pourtant la découverte que des chercheurs chinois viennent de faire.

Un embryon de tortue fossilisé et parfaitement conservé dans un œuf. Le tout vieux de quelque 90 millions d'années. Avant la disparition des dinosaures. C'est la découverte incroyable que des chercheurs de l’université de Wuhan (Chine) rapportent aujourd'hui.

Rappelons qu'il reste rare de trouver un embryon fossile. Car les tissus et les os d'un animal en formation se décomposent facilement avec le temps. Les œufs de tortues présentent en plus généralement des coquilles minces qui protègent très peu les embryons qu'ils renferment. Mais la découverte de celui-ci permet aux chercheurs d'espérer en trouver d'autres.

Cet œuf, les chercheurs l'avaient repéré dans une ferme de la province chinoise du Henan, au centre de la Chine, durant l'été 2018. La taille et la forme d'une boule de billard - soit entre 5,4 et 5,9 centimètres de diamètre. Aucune ressemblance avec les œufs de dinosaures que l'on trouve régulièrement dans la région. Mais deux os grêles sortant d'une fissure qui ont attiré leur attention. Ils ont d'abord cru à une nouvelle espèce de dinosaure.

L’œuf fossilisé de tortue étudié par les chercheurs de l’université de Wuhan est plus gros que les œufs de tortues actuelles. Il est aussi plus épais. © Yuzheng Ke, Université de Wuhan

Un œuf à la coquille incroyablement épaisse

Puis, les chercheurs ont étudié l'objet par tomodensitométrie (CT), grâce à des rayons X permettant littéralement de voir derrière la coquille de l'œuf. Ils ont découvert un enchevêtrement d'os. Pour comprendre à qui ces os pouvaient bien appartenir, ils les ont reconstitués en 3D, un par un. Et ils les ont assemblés en un minuscule squelette... de tortue.

L’image en tomodensitométrie (CT) de l’intérieur de l’œuf fossilisé de tortue trouvé en Chine montre les os d’un embryon développé à 85 % environ. © Yuzheng Ke et al., Université de Wuhan

Quelques caractéristiques clés - une mâchoire supérieure légèrement carrée et au bord arrière dentelé, par exemple - ont même permis aux chercheurs de préciser à quelle famille cette petite tortue appartenait. Et justement, en la matière, petite n'est pas le terme. Car l'embryon était un embryon de Yuchelys nanhsiungchelyids, une tortue terrestre géante qui vivait au temps des dinosaures. Imaginez-là presque aussi longue qu'un être humain est grand !

Parmi les surprises révélées par l'étude : l'épaisseur de la coquille de l'œuf : 1,8 millimètre. Soit environ quatre fois plus que celle de Geochelone elephantopus, une tortue géante des Galapagos pourtant connue pour produire des œufs particulièrement épais. Les chercheurs en ignorent la raison. Peut-être une adaptation au climat aride du moment, destinée à retenir l'eau dans l'œuf. Mais une chose est certaine : les petites tortues de l'époque devaient batailler dur pour voir le jour.

Et l'épaisseur de ces coquilles est peut-être - en partie au moins - responsable de la disparition de ces tortues géantes en même temps que les dinosaures. Il est possible qu'elles se soient alors trouvées très peu adaptées au nouvel environnement créé par l'impact de la météorite.

---

Le rendez-vous audio de l'intelligence animale ! À retrouver toutes les deux semaines.

---

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !