Le vent domine la circulation de l'eau de surface et est donc la variable atmosphérique sur laquelle les scientifiques s'intéressent depuis des décennies. Travailler sur la réponse de la dynamique océanique face au réchauffement est encore récent. © Suththirat, Adobe Stock
Planète

L’augmentation des températures va accélérer les courants océaniques

ActualitéClassé sous :Environnement , océan , Réchauffement climatique

-

[EN VIDÉO] L’inquiétant réchauffement des océans  En 2020, les océans ont absorbé l’équivalent de 20 sextillions de joules. Jamais depuis 1955 la température de l'océan n’a été aussi élevée. 

Une équipe internationale de chercheurs a réalisé des simulations informatiques pour découvrir quelles conséquences ont les changements climatiques sur la circulation océanique de surface.

La circulation de l'eau en surface dans nos océans est en grande partie poussée par les vents. De fait, les études scientifiques se sont concentrées jusqu'à maintenant sur l'effet des changements du vent. La voie de recherche des variations de la température de l'eau a donc reçu beaucoup moins d'attention, alors que de tels changements pourraient influencer de manière importante la circulation océanique dans le cadre du réchauffement climatique. Qihua Peng de la Scripps Institution of Oceanography de l'UC San Diego et son équipe internationale de chercheurs se sont penchés sur ce problème et ont partagé leurs résultats dans Science. Ils ont utilisé des simulations de la circulation générale océanique et ont évalué les réponses de ces dernières face aux variations du vent, de la température et de la salinité

Illustration de la grande boucle suivie par la circulation de l'océan mondial. Dans tout l'océan Atlantique, la circulation transporte les eaux chaudes (flèches rouges) vers le nord près de la surface et les eaux froides profondes (flèches bleues) vers le sud. © Nasa, JPL

Quel est le comportement des eaux de surface face à l'augmentation des températures ?

Les chercheurs montrent que les effets d'une augmentation de la température sont dominants sur les vents et la salinité, et les simulations indiquent qu'une température plus élevée provoque une accélération significative des courants de surface. Cette augmentation de la vitesse des courants de surface proviendrait d'une grande différence de température entre les eaux de surface chaudes et les eaux froides en profondeur. 

Cette étude est importante puisque nous sommes dans un contexte de réchauffement anthropique qui, sans surprise, va réchauffer les eaux de surface. Les simulations montrent que dans une telle situation, 77 % des eaux de surface de tous les océans augmenteront leur vitesse.

Un constat similaire avait été fait l'année dernière par les scientifiques de Scripps à partir des observations océaniques et spatiales du courant circumpolaire antarctique. Ce courant qui fait le tour de l'Antarctique est poussé par les vents venant de l'ouest, et ils ont découvert que ce courant de surface s'accélère en réponse au réchauffement climatique. De tels changements océaniques à grande échelle peuvent affecter le transport des nutriments dont les organismes se nourrissent, ainsi que les micro-organismes eux-mêmes.


Soutenez une rédaction engagée pour la vulgarisation scientifique sur Patreon ! 

Notre mission ? Rendre le savoir accessible au plus grand monde
Nous produisons chaque jour nos propres articles, enquêtes et reportages, le tout à taille humaine. Soutenez-nous dans cette démarche et cette ambition. 
Abonnez-vous à Futura sur Patreon ! 

Deux formules d'abonnement vous sont proposées avec les avantages suivants : 

  •  « Futura sans publicité » : bénéficiez d'un accès garanti sans publicité sur tout le site pour 3,29 €/mois (+TVA). 
  • « Je participe à la vie de Futura » : en plus de l'accès sans publicité, participez à la vie de notre média indépendant (votes, contenu inédit, sondages, etc.) pour 6,29 €/mois (+TVA).
Rejoignez-nous sur Patreon !
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !