Les conflits entre l'Homme et la faune sauvage s'accentuent à cause des événements climatiques extrêmes. © eelnosiva, Adobe Stock
Planète

Comment le changement climatique augmente-t-il les conflits entre l'Homme et la faune sauvage ?

ActualitéClassé sous :changement climatique , Homme , Faune

[EN VIDÉO] Changement climatique : à quand le point de non-retour ?  Depuis le début de l’ère industrielle, la Terre se réchauffe. Lentement, mais sûrement. Et elle semble aujourd’hui proche de ce que les scientifiques appellent son point de non-retour. Un seuil au-delà duquel la situation pourrait dramatiquement se dégrader. 

La compétition pour la nourriture ou pour l'occupation d'un même espace induite par les événements climatiques extrêmes modifie les interactions entre l'Homme et la faune sauvage.

Les inondations sévères telles que celles subies en Europe ce mois-ci ou encore les périodes de sécheresse extrême au cours de l'été ont, cela est souvent rappelé, des conséquences dramatiques pour l'Homme ainsi que pour la faune sauvage. Qu'en est-il cependant de l'impact du changement climatique sur l'interaction entre l'être humain et la faune sauvage ?

Dans une étude publiée dans le journal Science, le Dr Briana Abrahms de l'université de Washington s'est penchée sur la question. L'auteure explique par exemple qu'en 2015 et 2016, le nombre de baleines prisonnières de filets de pêche au large de la côte ouest des États-Unis a drastiquement augmenté, et pourquoi ?

Les baleines ont suivi leurs proies qu'une vague de chaleur a poussées plus au large. En parallèle, cette hausse inhabituelle des températures a modifié la saison de pêche du crabe de Dungeness. L'occupation d'un même espace restreint par les baleines et par les pêcheurs a donc conduit à une hausse des prises accidentelles des cétacés.

Le cycle de vie du crabe de Dungeness est modifié par les événements climatiques extrêmes. © Wirestock, Adobe Stock

Autre conflit Homme-faune

Un second exemple de conflit entre l'Homme et la faune sauvage dans le contexte du changement climatique a été observé au Botswana. En 2018, un épisode de sécheresse extrême a en effet conduit de grands carnivores à attaquer du bétail afin de se nourrir.

L'auteure explique que la considération de ce risque de conflit lors de prises de décisions politiques et de gestion permettra de limiter les situations dramatiques, pour chacun des protagonistes.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !