Un poisson-revenant, capturé par le robot sous-marin du Monterey Bay Aquarium Research Institute. © Mbari
Planète

Océans : la zone de minuit mise en lumière par les scientifiques

ActualitéClassé sous :Biodiversité , océan , bathypélagique

[EN VIDÉO] Le top 10 des créatures des profondeurs du Monterey Bay Aquarium  Les profondeurs océaniques regorgent de créatures étranges, à l'apparence presque extraterrestre. Le Monterey Bay Aquarium Research Institue (Mbari) a récemment posté un top 10 de quelques-uns de ces animaux, agrémenté de splendides images capturées durant ses missions d'exploration. 

Plongez dans la zone de minuit aux côtés des chercheurs du Monterey Bay Aquarium Research Institute (Mbari). Durant leur expédition, les biologistes marins et aquariophiles ont cherché à collecter quelques-unes des créatures habitant cet espace liminal de l'océan, afin d'offrir aux scientifiques et au public un aperçu de leur incroyable diversité.

Que diriez-vous d'un voyage dans la zone bathypélagique des océans ? Non ? Alors, que diriez-vous si nous vous proposions une excursion dans ce monde étonnant en le désignant par son appellation plus poétique de « zone de minuit » ? Débutant à un kilomètre de profondeur, elle marque la fin de la zone crépusculaire de l'océan et le début de sa plongée dans la nuit.

À mesure que l'on s'enfonce sous les eaux, celles-ci acquièrent graduellement une noirceur d'encre et d'étranges créatures viennent alors à notre rencontre. Malheureusement, peu nombreux sont les individus ayant l'occasion d'assister à un tel spectacle. Néanmoins, l'aquarium de Monterey Bay a trouvé le moyen de proposer une expérience similaire à ses visiteurs.

Peu de temps avant que la pandémie de coronavirus ne soit déclarée, des chercheurs du Monterey Bay Aquarium Research Institute (Mbari) et des aquariophiles de l'aquarium ont pris place à bord du navire d'exploration Rachel Carson. Direction : le canyon sous-marin de Monterey Bay. « Nous recherchions des créatures ayant une belle apparence et qui seraient représentatives de la faune locale », expliquait alors Paul Clarkson, directeur de l'élevage pour l'aquarium.

Le blobfish perd indéniablement de sa superbe une fois remonté à la surface. © Kerryn Parkinson

Voyage dans un canyon sous-marin

En effet, les créatures des profondeurs vivent sous des pressions intenses, et leurs corps se sont adaptés aux milliers de mètres d'eau qui les surplombent quotidiennement. Rapatriées au niveau de la mer, elles se « gélifient », la pression atmosphérique ne suffisant pas à maintenir leur forme intacte -- c'est ce que l'on observe avec le blobfish.

Grâce au bras robotique du robot sous-marin Ventana (« fenêtre » en espagnol), les pilotes DJ Osborne et Scott Hansen ont pu capturer toutes sortes de créatures durant ces 5 heures de plongée : étoiles de mer, nudibranches, vers et éponges peuplaient les compartiments de l'appareil.

Recréer les profondeurs

Prochaine étape : construire au sein de l'aquarium un écosystème dans lequel ces organismes puissent survivre et prospérer. Recréer un environnement aussi extrême que les profondeurs est un véritable défi technique : la température moyenne y est de 4 °C tandis que la pression peut y excéder 350 kg/cm² !

Mais, grâce aux efforts du personnel de l'aquarium et du Mbari, de nouvelles solutions ont progressivement pu être mises en place. « La meilleure partie de mon travail est de m'adonner à des projets que des gens jugent impossibles et de parvenir à un résultat », commente Tommy Knowles, l'un des spécialistes de Monterey Bay.

Avec une exposition sur les fonds marins en cours de montage, l'aquarium espère que ces nouveaux espaces joueront un rôle majeur dans la sensibilisation des publics mais aussi dans la recherche, en offrant un terrain d'étude idéal aux chercheurs n'ayant pas les moyens d'opérer avec un robot sous-marin.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !