Dans les abysses, la vie prend des formes presque extraterrestres. Parmi les excentricités de la nature, il existe des poissons à la peau si noire qu'ils en deviennent invisibles au fond de l'océan. 

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Cette étrange pieuvre des abysses ressemble à un petit fantôme En mer, les abysses font sans doute partie des endroits les moins connus de la planète. Globalement inexplorés, ils regorgent d’une faune étonnante, comme cette petite pieuvre découverte récemment par la National Oceanic And Atmospheric Administration (NOAA). La voici en vidéo, dans son milieu naturel, au large d'Hawaï.

Les abysses sont un vaste désertdésert sombre où il n'y a pas beaucoup d'endroits pour se cacher des prédateurs. Même loin de la lumièrelumière du soleilsoleil, les poissonspoissons qui produisent de la bioluminescencebioluminescence pour chasser se font repérer par des poissons plus gros. L'évolution a trouvé une parade à ce problème en dotant certaines espècesespèces d'une peau ultra-noire qui rend leur porteur invisible dans les ténèbres sous-marines.  

Une étude parue dans Current Biology décrit 16 espèces de poissons abyssaux avec une peau ultra-noire capable d'absorber 99,5 % de la lumière qui la touche.

La peau de <em>Chauliodus macouni</em> reflète environ 0,5 % de la lumière. © domaine public
La peau de Chauliodus macouni reflète environ 0,5 % de la lumière. © domaine public

Voir aussi

L'épisode de notre podcast sur les abysses

Une peau plus noire que noire

La pigmentationpigmentation de la peau est due au mélanosomemélanosome, un organiteorganite cellulaire qui contient des pigmentspigments. Pour les poissons à la peau ultra-noire, ces mélanosomes revêtent une structure et une forme qui diffèrent des autres poissons noirs.

Pour tester le pouvoir absorbant de ces mélanosomes, les chercheurs ont utilisé un spectromètrespectromètre pour mesurer la quantité de lumière réfléchielumière réfléchie par la peau de poisson. Résultat, seul 0,5 % de la lumière qui entre en contact avec la peau est réfléchie, le reste est absorbé par les mélanosomes. Par comparaison, ses poissons sont 20 fois plus sombres que les objets noirs de notre quotidien.

La médaille du poisson le plus sombre revient à Oneirodes sp. qui appartient à l'ordre des Lophiiformes ou poissons-pêcheurs, en référence au leurre qu'ils portent sur leur nageoire dorsale. Sa peau ne reflète que 0,04 % de la lumière. En étant plus noires que noires, ces espèces évitent d'être repérées par le prédateur sans avoir à trouver une cachette dans les abysses.