Le chien. Il partage notre quotidien depuis des millénaires maintenant. Mais il ne nous a pas encore révélé tous ses secrets. Celui, par exemple, qui fait de lui un renifleur exceptionnel. Il se cacherait au fond de son cerveau. Faisant la preuve une fois de plus que le chien n’est pas si bête. © Karoline Thalhofer, Adobe Stock
Planète

Une connexion unique dans le cerveau des chiens

ActualitéClassé sous :animaux , chien , cerveau

« Bêtes de science », c'est comme un recueil d'histoires. De belles histoires qui racontent le vivant dans toute sa fraîcheur. Mais aussi dans toute sa complexité. Une parenthèse pour s'émerveiller des trésors du monde. Pour ce nouvel épisode, une fois de plus, revenons vers celui qui est devenu notre meilleur ami : le chien.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Le top 10 des races de chiens les plus intelligents  L'intelligence d'un chien est toutefois difficile à définir. Qu'en dit la science et quelles sont les races les plus intelligentes ? 

Quand ça renifle les crottes, c'est un peu énervant. Il faut bien l'avouer. Mais quand ça renifle des drogues, des bombes, des victimes de catastrophes ou même des maladies, c'est tout de suite bien plus intéressant. Et c'est connu depuis bien longtemps, le chien a un odorat exceptionnel.

Quand on y regarde de plus près, ce n'est pas très étonnant. La muqueuse qui se cache dans la truffe du chien a une surface 50 fois plus importante que celle qui se trouve dans notre nez. Elle se compose de 200 millions à 1 milliard de capteurs d'odeur. Pour comparaison, le nôtre, toujours de nez, n'en compte pas plus de 5 millions !

Côté cerveau, même constat. Le bulbe olfactif du chien -- comprenez la région du cerveau qui traite les messages envoyés par les capteurs d'odeur -- est jusqu'à 30 fois plus gros que celui de l'être humain. Avec environ 40 fois plus de cellules dédiées à l'analyse des odeurs.

Et tout ça, c'est sans parler de l'organe surprenant que les vétérinaires appellent organe voméronasal. Il est placé dans le palais supérieur du chien. Relié au nez par deux petits canaux. Grâce à lui, le chien peut analyser des odeurs avec une finesse incroyable. Même lorsque les molécules odorantes ne sont pas légion.

Pour alimenter un peu plus la petite guerre entre amateurs de chats et amoureux des chiens, les chercheurs qui ont découvert ces drôles de liaisons dans le cerveau des chiens annoncent déjà en avoir observé aussi chez les chats. Peut-être même un peu plus… Mais cela reste des résultats préliminaires ! © kozorog, Adobe Stock

L’odorat et la vue connectés l’un à l’autre

Le pouvoir extraordinaire du chien pourrait sembler déjà ne plus avoir de secret pour les scientifiques. Mais ce serait oublier leur curiosité sans limite. Parce que malgré tout, ils restaient perplexes face à un chien dont l'odorat apparaît un million de fois plus efficace que le nôtre. Alors ils ont fait appel à une technique de neuro-imagerie avancée pour tenter de localiser les chemins empruntés par la substance blanche dans le cerveau du chien. La substance blanche, c'est celle qui transporte les informations entre les aires cérébrales. Des millions de câbles entourés d'une matière grasse, la myéline.

Une vingtaine de chiens se sont prêtés à l'expérience. Des chiens tous plutôt bons renifleurs, disons-le. Et ce que les chercheurs ont observé, ce sont d'abord des connexions entre le bulbe olfactif -- qui se trouve derrière les yeux du chien -- et le système limbique et le lobe piriforme. C'est là que le cerveau traite la mémoire et les émotions. Des connexions semblables à celles que l'on trouve chez nous. Ces mêmes connexions qui nous plongent dans notre enfance à la simple odeur d'un chocolat chaud. Rien d'étonnant, jusqu'ici. Mais les chercheurs ont aussi découvert des connexions auxquelles ils ne s'attendaient pas du tout. Parce que de telles connexions n'ont jamais été observées chez aucune autre espèce animale. Pas même chez l'être humain. Des liaisons avec la moelle épinière et avec le lobe occipital.

Le lobe occipital, c'est cette région du cerveau qui traite les informations... visuelles ! Oui, vous avez bien lu. Chez le chien, odorat et vue sont reliés par le cerveau. Certains scientifiques le supposaient. Mais cette fois, c'est démontré. Cela explique aussi comment des chiens devenus aveugles parviennent si bien à s'orienter dans leur environnement. Bien mieux que nous. Une bonne nouvelle pour les humains qui partagent la vie d'un chien. Et un signe de plus que notre meilleur ami n'est pas si bête !


Une envie de s'évader pour l'été ? 

Pour célébrer les vacances comme il se doit, découvrez le Mag Futura au prix préférentiel de 15 € au lieu de 19 €, soit une réduction de 20% ! 

Au programme de ce numéro : une plongée au cœur de 4 thématiques scientifiques qui vont marquer 2022, de la Terre à la Lune : 

  • Quels mystères nous cache encore la Lune ?
  • Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes ?
  • Comment nourrir le monde sans le détruire ?
  • L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente ?

Le Mag Futura, c'est quoi ? 

  • Notre première revue papier de + de 200 pages pour rendre la science accessible au plus grand nombre
  • 4 questions scientifiques majeures pour 2022, de la Terre à la Lune 
  • Livraison à domicile*

*La livraison se fait en France (hors France métropolitaine), Suisse, Belgique. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !