Bras droit du médecin, le secrétaire médical cumule les missions relationnelles et administratives dans le cadre de son travail. © goodluz, Adobe Stock.
Sciences

Secrétaire médicale

MétierClassé sous :Métiers , métier de la santé , secrétaire

Tu hésites entre un métier technique ou relationnel ? Découvre le métier de secrétaire médicale ainsi que ses nombreuses missions, allant des relations humaines à la gestion administrative. Véritable assistant du médecin, le secrétaire médical est aussi un repère de confiance pour le patient.

Le secrétaire médical, appelé aussi secrétaire médico-social, est le garant du bon fonctionnement du cabinet médical ou du service dans lequel il travaille. Polyvalent, le secrétaire médical fait le lien entre le professionnel de santé et les patients. Il gère le standard téléphonique, fixe les rendez-vous des patients, gère les agendas des médecins… Il gère donc aussi bien l’accueil physique ou oral des patients que la partie administrative. Dans un cabinet médical, le secrétaire médical assure l’accueil et le renseignement des patients. Il enregistre leur arrivée et les invite à patienter en salle d’attente. Il gère également le courrier des médecins et les dossiers médicaux des patients, qui doivent être conservés durant 30 ans.

En hôpital ou clinique, le secrétaire médical assure la prise en charge des patients en planifiant l’ensemble des rendez-vous nécessaires à une éventuelle hospitalisation. Il peut être également amené à rédiger des comptes rendus de consultations ou d’opérations afin de mettre au propre les informations communiquées par le médecin.

Le secrétaire médical est chargé par ailleurs d’assister le médecin dans la gestion du cabinet en achetant des fournitures et en gérant les factures. Il a enfin un rôle de pédagogue auprès des patients en répondant à leurs questions ou en les rassurant en cas d’appréhension.

Les principales compétences et qualités à avoir

Le secrétaire médical doit être polyvalent et posséder aussi bien des compétences techniques que relationnelles :

  • bien connaître l’activité médicale et les réglementations en vigueur ;
  • avoir une grande maîtrise du vocabulaire médical ;
  • savoir gérer les priorités ;
  • savoir gérer les appels téléphoniques ;
  • avoir une bonne résistance au stress ;
  • maîtriser les outils informatiques et de gestion ;
  • connaître les techniques d’archivage ;
  • savoir respecter le secret médical et faire preuve de discrétion ;
  • aimer le contact humain ;
  • être patient et pédagogue ;
  • savoir rester aimable et diplomate en toute circonstance ;
  • faire preuve de rigueur et d’organisation ;
  • avoir une grande capacité d’écoute ;
  • savoir s’adapter à la personnalité du ou des médecins auxquels il est rattaché.
Le secrétaire médicale accueille les patients et se charge de la gestion administrative du cabinet en gérant les rendez-vous clients et les dossiers médicaux. © Africa Studio, Adobe Stock.

Les conditions de travail 

Le métier de secrétaire médical recrute. Il n’est donc pas difficile de s’insérer sur le marché du travail. Dans le privé, les horaires de travail sont souvent étendus. Dans le public, l’obtention d’un cdi est parfois plus compliqué. Le secrétaire médical passe beaucoup de temps en position assise. 

Comment devenir secrétaire médicale ?

Il n’existe pas de diplôme spécifique au métier de secrétaire médical. Cependant, un bac technologique sciences et technologies de la santé et du social (ST2S) est conseillé, suivi d’une formation en secrétariat médical. Plusieurs organismes proposent cette formation :

  • école de la Croix Rouge (8 écoles en France) ;
  • le CNED ;
  • les centres de formations privés ;
  • les lycées professionnels publics ou privés.

Le métier est également accessible avec un niveau brevet, BEP ou CAP si la personne possède une expérience de trois ans en milieu hospitalier ou médico-social.
Pour pouvoir exercer dans la fonction publique, le candidat devra par ailleurs passer un concours de catégorie B.

Le salaire d’un secrétaire médical

En tant que débutant, un secrétaire médical gagne environ 1400 euros brut dans la fonction publique. Dans le privé, son salaire sera situé autour des 1500 euros brut mensuels. Dans le public sa rémunération progressera ensuite au fil des ans en fonction des échelons de la grille des salaires de la fonction publique hospitalière. En fin de carrière, son salaire se situe aux environs des 2500 euros brut mensuels.

Les perspectives d’évolution d’un secrétaire médical

Dans le secteur public, le secrétaire médical peut évoluer en gravissant les échelons de la fonction publique. Il peut par ailleurs passer d’autres concours comme celui de l’école d’infirmier ou le concours d’aide-soignant. Dans un cabinet privé, l’aide-soignant peut acquérir de nouvelles responsabilités notamment en se formant aux nouveaux outils informatiques ou comptables. Il peut également devenir l’assistant de plusieurs médecins ou aider à la préparation des soins.

 Entreprises qui emploient des secrétaires médicales

  • Cabinet médical ;
  • hôpital ou clinique ;
  • laboratoire ;
  • cabinet de radiologie ;
  • maison de retraite.

Maman, mon métier consiste à accueillir physiquement ou par téléphone les patients qui viennent consulter en cabinet médical ou en hôpital. Je fixe les rendez-vous, m’assure que le dossier médical soit complet, je gère les planning de différents professionnels de santé et je fais le liant entre les malades et les médecins. Un métier passionnant qui mêle relations humaines et aspects techniques, même si parfois j’aimerai pouvoir débrancher le téléphone !