Bâche à bulles, couverture d’hivernage, bâche filet… Comment bien protéger sa piscine ? © Aquapolis

Maison

Bâche de piscine : comment bien la choisir ?

Question/RéponseClassé sous :piscine , bâche pour piscine , protéger une piscine

Simple à installer, la bâche de piscine protège l'eau des débris, des feuillages et insectes, maintient la température de l'eau et peut sécuriser le bassin. Il existe un grand nombre de prix et d'options : voici comment s'y retrouver en fonction de vos besoins.

Moins contraignante à installer et moins chère que les couvertures rigides, la bâche de piscine est fortement conseillée pour garantir une eau propre et chaude ou pour protéger votre bassin l'hiver. Voici celles à choisir pour chaque usage et chaque type de piscine.

La bâche de sécurité

Toutes les piscines enterrées et semi-enterrées doivent posséder un système de prévention contre les noyades : barrière, abri, alarme ou bâche. Ces dernières étant souples, toutes n'offrent pas une garantie suffisante. Seules celles étant conformes à la norme NF P90-308 sont légalement reconnues comme un dispositif de sécurité. En l'absence de réglementation, les piscines hors sol sont soumises à une obligation de sécurité générale ; une protection est donc fortement conseillée, surtout si vous avez de jeunes enfants.

  • Prix : 8 à 60 euros/m2

La bâche à bulles

La bâche à bulles s'utilise en été et limite la déperdition de chaleur et l'évaporation quand la piscine n'est pas utilisée. Elle protège aussi l'eau des insectes, ce qui réduit le temps de nettoyage quotidien. Légère et peu coûteuse, elle présente une face intérieure qui retient la chaleur et une face extérieure étanche qui empêche l'évaporation et protège des UV. La bâche à bulle n'est pas un équipement de sécurité et doit être complétée par un autre dispositif (alerte, barrière...).

  • Prix : 5 à 25 euros/m2
La bâche à bulles est légère et peu coûteuse mais ne sert pas de dispositif de sécurité. © Aquapolis

La bâche d’hivernage

La bâche d'hiver permet de protéger la piscine durant la période hivernale en préservant l'eau des impuretés (branches, feuilles mortes...) et le revêtement de la piscine. Elle réduit aussi l'apparition d'algues et permet une remise en route plus rapide. Les bâches d'hivernage sont généralement en plastique épais ou en toile. Le système de fixation se fait soit via des crochets au bord de la piscine soit par des barres de lestage (couverture à barres). La plupart répondent à la norme de sécurité NF P90-308.

  • Prix : 8 à 40 euros/m2

La bâche filet

Constituée d'un maillage étroit en polyester, la bâche filet est généralement utilisée comme bâche d’hivernage mais peut servir en toute saison. Elle retient les débris et les impuretés tout en évitant la formation de poches d'eau lorsqu'il pleut. C'est donc une bonne option dans les régions à fortes précipitations. La bâche filet est peu coûteuse, légère et facile à manipuler. Lorsqu'elle est bien fixée, cette bâche répond à la norme de sécurité NF P90-308. Néanmoins, elle n'empêche pas le développement des algues et n'est pas très efficace pour conserver la chaleur.

  • Prix : 10 à 25 euros/m2

La bâche pour piscine hors sol

Les piscines hors sol peuvent aussi être protégées par une bâche, la difficulté étant de trouver une bâche adaptée à la taille et à la forme du bassin. Il s'agit généralement de bâches PVC fixées par Sandow et crochets convenant à toutes les saisons.

  • Prix : 2 à 10 euros/m2

Pour une piscine de grande dimension, choisissez une bâche équipée d'un enrouleur mécanique ou électrique afin de faciliter son installation, car elle est parfois très lourde (500 g à 1,5 kg/m2). Il existe aussi pour ces piscines des volets roulants flottants avec des lames en PVC et enrouleur électrique.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi