© CongerDesign, Pixabay, DP
Maison

Vrai ou faux : la clématite est-elle une plante facile à cultiver ?

Question/RéponseClassé sous :Jardinage , clematite , jardin

De toutes les plantes grimpantes, la clématite est sans doute celle qui sait le mieux donner un air charmant à n'importe quel support ! Cette plante à feuillage caduc produit au printemps ou en été une profusion de fleurs de grand diamètre (10 à 15 cm) ou plus petites (5 à 8 cm), très élégantes et aux couleurs éclatantes (rose, carmin, violet foncé, etc.). Pour décorer votre jardin, pensez à cette espèce qui fleurira en mai-juin et parfois jusqu'en septembre selon les variétés...

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] N’écrasez plus les fourmis… elles plantent des fleurs sauvages !  Saviez-vous que les fourmis étaient essentielles au bon fonctionnement de l'écosystème ? Découvrez leur talent de jardinière en vidéo ! 

Il existe plus de 300 espèces de cette vivace de la famille des renonculacées et plus de 40 cultivars d'où la grande diversité de cette plante : de la petite fleurette à l'arbuste au port étalé, la clématite est la plupart du temps ligneuse et grimpante, pouvant atteindre de 3 à 8 mètres de développement. Elle embellit et couvre un mur rapidement de ses fleurs délicates et colorées.

Vrai ou faux : la clématite présente-t-elle l’avantage de pousser partout ?

Faux ! Bien que ce végétal n'ait guère d'exigences quant à la nature du terrain, il n'apprécie pas les endroits trop humides pendant l'hiver où il risque de pourrir sur pied. Il redoute également la présence de calcaire et il lui faut beaucoup de soleil ! Il en existe bien sûr de nombreuses variétés comme « Lazurstern » (grandes fleurs printanières, de couleur bleu foncé), « Comtesse de Bouchaud » (grandes fleurs estivales, de coloris rose), Rubens (petites fleurs roses, etc.).

« Clematis Elizabeth » a des fleurs rose pâle parfumées à la vanille en abondance au printemps avec quelques répétitions à la fin de l'été. Un feuillage sombre et riche complète les fleurs et a fière allure tout l'été. © Bernard Spragg. NZ, Wikimedia Commons, DP

Vrai ou faux : la clématite préfère-t-elle être plantée sur un mur bien exposé et très ensoleillé ?

Vrai ! La mise en terre de cet arbuste demande un peu de soin, avec un trou de 50 cm de profondeur à creuser, et l'installation d'un bon drainage. Il faudra aussi donner une inclinaison à la motte de façon à ce que la base de la tige soit recouverte de quelques centimètres de terre.

Sachez aussi que vous allez pouvoir multiplier cet arbuste en faisant appel à la technique du bouturage de tiges semi-aoûtées (se pratique sur des tiges ligneuses mais encore un peu souples fin août) dans des pots de sable humide, à préserver du soleil.

Un marcottage pourra aussi vous donner satisfaction en automne. Le principe de cette technique consistera à provoquer l'apparition de racines sur des tiges normales encore attachées au pied mère de votre clématite. Après l'émission de racines, il faudra séparer le jeune sujet pour le planter à un nouvel emplacement.

Vrai ou faux : la clématite réclame-t-elle d’être taillée régulièrement ?

Vrai ! Chez la clématite à petites fleurs, cette taille n'est pas indispensable, sauf pour enlever des branches gênantes après la floraison. Chez les variétés à grandes fleurs qui s'épanouissent au printemps, il faut intervenir aussitôt après la floraison en supprimant les tiges qui ont porté des fleurs. Taillez les clématites d'été avant le départ de la végétation, en février, en ôtant toutes les pousses à 30 cm de hauteur.

En savoir plus sur Michel Caron

Ingénieur agricole de formation il a pendant toute sa vie professionnelle, en tant que journaliste, collaboré à plusieurs hebdomadaires agricoles.

N'hésitez pas à acheter le livre : « 52 semaines au jardin »

 

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !