Maison

Mûre : le mûrier, un arbuste aux petits fruits délicieux

Dossier - Les délicieux petits fruits rouges de votre jardin
DossierClassé sous :Jardinage , Maison , fruits rouges

-

Dans votre jardin, vous cultivez certainement des légumes, des espèces florales. Peut-être aussi bénéficiez-vous également de la présence de quelques arbres fruitiers, mais connaissez-vous les savoureux petits fruits rouges ? Découvrez-les dans ce dossier.

  
DossiersLes délicieux petits fruits rouges de votre jardin
 

Le mûrier (Morus fruticosus) est un arbuste de la famille des Moracées, à ne pas confondre avec les ronces. Cette espèce est de taille moyenne (1 à 3 m). Ses feuilles caduques, alternes, sont de forme ovale, arrondie ou cordiforme à la base et pointue à l'extrémité opposée.

La mûre contient de la vitamine E, un excellent antioxydant. © Yuri Tuchkov, Shutterstock

Fleurs et fruits du mûrier

Ses fleurs, verdâtres, réunies en courts épis ou chatons, sont soit mâles soit femelles, mais présentes sur un même pied. Ses fruits, les mûres, sont formés de fausses baies formées d'un akène entouré d'une partie globuleuse et leur goût est sucré et succulent. Le mûrier est apprécié aussi pour l'ombre qu'il procure et pour la couleur décorative de ses feuilles en automne.

Exigences

Le mûrier est moyennement rustique (-10 à -15 °C) et apprécie la chaleur, avec une préférence pour les climats doux du Sud de la France et de la côte atlantique.

Variétés : Darrow et Thomfree

Darrow se couvre en juillet de nombreux fruits précoces, allongés, d'un beau noir brillant. Thomfree produit de gros fruits bien parfumés, se développent sur des tiges sans épines, avec une cueillette à réaliser en septembre. Votre pépiniériste pourra vous conseiller utilement sur ce choix.

La mûre est un fruit fragile à conserver au frais. © Alter-ego, Shutterstock

Soins particuliers

Arrosez votre culture si l'été est sec, surtout la première année, et paillez le sol. Tous les ans, en automne, étalez sur le sol une couche de compost sur le sol.

Taille du mûrier

Les fruits du mûrier se forment sur les rameaux secondaires des tiges ayant poussé l'année précédente. Coupez-les à leur base après la récolte car ils ne fructifieront plus. Ils sont remplacés par des rejets qui sortent de terre.  Palissez-les à mesure de leur croissance.

Ennemis

Du côté des parasites et des maladies, surveillez l'apparition de cochenilles, des parasites ressemblant à de minuscules boucliers retournés.

Cueillette et conservation des mûres

Les fruits du mûrier doivent être consommés sans attendre ou être préparés en confitures.