Les fondations d'un mur dépendent avant tout de la nature du terrain. © Rberteig, Flickr, CC BY 2.0

Maison

Comment faire les fondations d'un mur ?

Question/RéponseClassé sous :Bâtiment , fondations , fossé

Les fondations dépendent du type de construction mais aussi du terrain. Faire les fondations d'un mur n'est pas chose aisée mais vous pouvez au moins réaliser vous-mêmes une semelle filante.

1) Comprendre les types de fondations

Avant de penser à réaliser les fondations d'un mur, mieux vaut vous renseigner sur le type de fondation dont vous avez besoin. En effet, si les fondations superficielles, dites « semelles filantes », peuvent être réalisées par un particulier bricoleur, mieux vaut laisser la pelleteuse à un professionnel pour des fondations semi-profondes (de 2 à 5 m) et profondes (plus de 6 m).

2) Évaluer le terrain

Si vous avez décidé de réaliser vous-mêmes des fondations, informez-vous de la nature de votre terrain, de la présence éventuelle d'eau pour savoir si un drainage sera nécessaire, mais aussi des risques de sécheresse, d'activité sismique... et surtout de la « garde au gel ». Il s'agit de la profondeur à laquelle vous devez creuser pour que la base de vos fondations ne soit jamais soumise au gel. Et cela dépend de la région où vous vivez : elle est par exemple de 50 cm en Aquitaine, de 60 cm en région parisienne, de 70 à 90 cm dans l'est.

3) Bétonner le fossé

Une fois le fossé creusé, remplissez les fondations avec une première couche de béton puis mettez en place ferraillage et équerres de liaison. Là encore, tout dépend du type de construction : un treillis soudé suffit pour un simple mur de clôture. Comblez le reste du fossé avec du béton. Cette étape est assez délicate puisqu'il faut que la surface finale soit plane et lisse.

Pense-bête : n'hésitez pas à utiliser les outils de conception en ligne sur Internet pour connaître les fondations adéquates pour telle ou telle construction.

Cela vous intéressera aussi