Dans certaines zones, la réglementation parasismique impose un renforcement spécifique des armatures afin de maximiser la résistance du bâtiment aux tremblements de terre. © Pierre Glory, maître d’œuvre en bâtiment

Maison

Pourquoi armer le béton ?

Question/RéponseClassé sous :construction de maison , béton armé , étapes de construction
 

Le béton est un matériau résistant à la compression. Mais il supporte mal les efforts de traction que peut subir un ouvrage de maçonnerie. Le ferraillage permet d'éviter les désordres inhérents à ces contraintes physiques.

La construction d'un bâtiment est confrontée à trois principaux types de charges :

  • permanentes,  liées au poids des éléments constructifs (toiture incluse) ;
  • d'exploitation, provenant des équipements, du mobilier, de l'action des habitants ;
  • accidentelles, ou ponctuelles, dues en particulier aux intempéries (vent, neige) ou à des phénomènes environnementaux (voir schéma). 

Mélange de ciment, de granulats et d'eau, le béton durcit en séchant. Coulé tel quel, il n'est pas en mesure de résister bien longtemps aux pressions horizontales et verticales s'exerçant sur le bâti. Pour contrer les déformations qui en résultent, on dispose, avant coulage, des armatures métalliques adaptées aux différents éléments constituant la structure porteuse : fondations, murs, planchers, poteaux...

Les forces subies par un ouvrage sans armature ou imparfaitement renforcé entraînent des phénomènes d’étirement, de cisaillement, de torsion… jusqu’à le rompre. Le ferraillage permet de résister aux pressions. © M. B.

Une bonne cohésion pour assurer la stabilité mécanique du bâtiment

Les armatures sont fabriquées à partir d'aciers lisses ou à reliefs haute adhérence (HA). Elles se présentent sous forme de barres rondes, de couronnes, de pièces préassemblées en usine telles que les chaînages verticaux ou horizontaux, les longrines, les semelles plates ou filantes, les treillis soudés, etc. Jouant le rôle de squelette, ces armatures solidarisent les différentes parties de la structure en leur conférant la résistance à la traction de l'acier. Toutefois, pour assurer la solidité de l'ouvrage, le béton doit enrober en tout point son armature, sans laisser de manque ou de bulles d'air

À retenir

Le  béton et l'acier présentent la particularité d'avoir des coefficients de dilatation approchants. Ce qui leur donne une complémentarité très intéressante en construction.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi