Cela vous intéressera aussi

Une longrine est un élément structurel disposé à l'horizontale. Dans le bâtiment, le mot désigne aussi bien une poutrepoutre en bétonbéton utilisée en fondation que l'armature servant à la réaliser. Une longrine assure la répartition des charges qu'elle supporte (soubassement, mur de façade...) et/ou leur report vers des appuis ponctuels (micropieux, semelles isolées...). Située en périphérie d'un bâtiment, elle est souvent associée à la dalle de plancher bas.

Préfabriquée ou coulée en place

Les poutres ou longrines industrialisées existent en béton armé ou en béton précontraint. Elles ont une section rectangulaire variable en largeur de 15 à 30 centimètres et en hauteur de 20 à 80 centimètres pour les tailles courantes. Les portées peuvent atteindre sept mètres d'entraxe et accepter jusqu'à 1.200 kgkg de charge par mètre linéaire. Suivant les caractéristiques du chantier, elles reposent sur un béton de propreté ou relient deux semelles.

Image du site Futura Sciences

Pour équilibrer les forces entre deux semelles isolées, en particulier à la mitoyenneté de deux bâtiments, on utilise une longrine ou poutre de « redressement ». © M.B.

Les longrines d'armature standards, pour fondations de maison, sont à six filants en acieracier HA (haute adhérence) de Ø 8 ou 10 millimètres. Espacés d'une vingtaine de centimètres, leurs cadres raidisseurs font seulement cinq millimètres de diamètre. Pour la maison individuelle, les sections courantes se déclinent de 15 x 35 à 20 x 40 cm. Mais des sections plus importantes, jusqu'à 35 x 55 cm, sont disponibles chez les négociants en matériaux.

Image du site Futura Sciences

Les longrines d’armature sont disposées sur chant, et non à plat, dans leurs coffrages. Elles sont assemblées à des fers en attente pour chaînage vertical. Le coulage s’effectue avec un béton dosé à 350 kg/m3. © AB Construction