Pour gérer le fonctionnement d'une installation d'arrosage via la domotiquedomotique, différentes solutions peuvent être retenues. 

Il est possible de programmer son arrosage à partir de son smartphone. © NicoElNino, Fotolia

Il est possible de programmer son arrosage à partir de son smartphone. © NicoElNino, Fotolia

Les systèmes domotiques à disposition

Les marques Toro et Rain Bird proposent par exemple des logicielslogiciels de gestion informatique à destination du résidentiel ou des collectivités. Ces outils fonctionnent avec des programmateurs multivoies connectables à un ordinateurordinateur et offrant plusieurs moyens de communication : GSMGSM, InternetInternet, radiofréquence, téléphone.

La domotique au service de l'arrosage. © DR

La domotique au service de l'arrosage. © DR

Ces appareils domotiques communiquent avec des décodeurs ou des outils de surveillance reliés aux commandes (électrovannes...) des circuits d'eau. On peut aussi citer le système Isis Control® de gestion centralisée mis au point par Botanica. Son principe repose également sur la transmission des informations par le réseau GSM. Les données sont traduites et enregistrées par un programmateur site qui renseigne en permanence sur le bon fonctionnement du réseau, indique le débitdébit d'eau, informe en cas de panne de courant, etc.

Exemple de système domotique pour l'arrosage

Voici un exemple de système domotique pour l'arrosage.

Principe de fonctionnement du système Isis Control®. © DR

Principe de fonctionnement du système Isis Control®. © DR

Mode normal : 5 étapes :

  1. programmation du cycle d'arrosage via le logiciel ;
  2. envoi des données vers le programmateur via un modemmodem GSM ;
  3. analyse de l'information et enregistrement des données ;
  4. contrôle des débits et des capteurscapteurs de terrain ;
  5. déclenchement de l'arrosage et ouverture des vannes.

Mode avec incident : 4 étapes :

  1. transmission des données au logiciel en cas de panne ou de défaut de fonctionnement ;
  2. analyse et traitement informatique des informations ;
  3. déclenchement de l'alerte et enregistrement sur le rapport d'activités ;
  4. actions correctives programmées par l'utilisateur.