Sciences

Le premier métro automatique en Allemagne

ActualitéClassé sous :recherche , Nuremberg , métro automatique

-

La ville de Nuremberg (Bavière) va devenir la première ville allemande disposant d'un métro automatique roulant sans chauffeur.

En 2004 doivent être effectués les premiers tests sur le tracé des voies encore en construction. Les tests concernant le système de surveillance basé sur des transpondeurs à hautes fréquences développées par l'entreprise Honeywell vont être menés sur des lignes existantes afin de comparer avec les résultats obtenus pour l'instant uniquement en laboratoire.

La technologie repose sur un réseau modulable de capteurs comportant un nombre important de couples capteurs-récepteurs disposés sur une zone près des rails. Des que le contact entre un capteur et son récepteur est rompu, une alarme ainsi que les freins de secours se déclenchent afin d'arrêter la rame. Le système est conçu pour ne réagir qu'à des objets d'un diamètre supérieur ou égal à 30 centimètres, dans le but d'éviter de fausses alertes dues, par exemple, à la présence sur les voies de poches en plastique ou de feuilles de journal. Une technologie équivalente a été mise en place à Lyon et à Copenhague de sorte qu'il n'est pas nécessaire d'avoir recours aux portes de sécurité présentés sur le quai et qui ne s'ouvrent que lorsque la rame est à quai (comme à Paris sur la ligne Météor).

Les rames sont produites par le constructeur Siemens Transportation, munies également de nombreux outils renforçant la sécurité (capteurs au niveau des portes, détecteurs pour prévenir les déraillements...). Le coût de l'investissement atteint 185 MEuro dont 75 MEuro pour tout ce qui concerne le trajet (voies) et le reste pour la construction de 30 locomotives. L'investissement est pris en charge par le Bund et le Land de Bavière.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi