Un VPN masque votre identité sur Internet et permet notamment de se connecter à des sites de streaming ou de jeux situés au Japon ou aux États-Unis et dont l'accès est normalement impossible depuis la France. © peterschreiber.media, Adobe Stock
Tech

Quelle est la différence entre un proxy et un VPN ?

Question/RéponseClassé sous :Sécurité , Internet , VPN
 

Vous l'avez sans doute expérimenté : l'accès à de nombreux sites est impossible. C'est le cas de la chaîne ABC si l'on tente de regarder une série telle que Grey's Anatomy depuis la France. Mais ce serait également le cas si vous tentiez de visionner M6 ou TF1 depuis certains pays étrangers : votre accès sera bloqué. Pour y remédier, vous pouvez utiliser un proxy ou un VPN. Toutefois, l'un des deux va plus loin que l'autre...

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Comment protéger son adresse IP ?  Qu'est-ce qu'une adresse IP, à quoi sert-elle et surtout, comment la protéger pour éviter à des logiciels malveillants de subtiliser nos données ? 

Il existe bien des situations où vous pouvez vous retrouver dans l'impossibilité d'accéder à un film, une série, un jeu ou même une source d'information particulière. Par exemple, le jeu Phantasy Star Online 2 a longtemps été inaccessible en France. Ceux qui rechignaient à attendre que Sega le mette en ligne sur notre sol parvenaient toutefois à accéder aux serveurs japonais du fait qu'ils dissimulaient leur IP via un proxy ou un VPN. Mais quelle est la différence entre les deux ?

Masquer l’adresse IP de l’internaute

Il existe quelques points où ces deux types de service se rejoignent. Le point commun entre proxy et VPN est qu'ils sont tous les deux voués à masquer l'IP de l'internaute.

Prenons un exemple pratique. Vous souhaitez vous connecter à un site dont l'accès est interdit en France tel que Crackle.com, un site proposant divers films et séries américains. Seulement voilà, l'accès vous en est refusé. Comment cela se passe-t-il dans la pratique ?

Les adresses IP sont composées de quatre séries de chiffres, et dévoilent des informations telles que :

  • le réseau utilisé ;
  • une information de géolocalisation imprécise mais qui peut indiquer le nom du pays ou de la ville ;
  • l'opérateur auquel vous être raccordé, par exemple Free, Orange, SFR, etc.

En premier lieu, les opérateurs tels que Free ou Orange opèrent selon ce que l'on appelle des DNS, soit des annuaires globaux. Lorsque vous tapez « crackle.com », ils consultent ces annuaires afin de convertir cette mention en une adresse IP - dans le cas de crackle.com, cette IP est la suivante : 70.37.162.207.

Or, les opérateurs français disposent dans ces DNS de listes d'adresses IP devant être bloquées - c'est le cas de plusieurs sites de téléchargement illégal, de sites révisionnistes, etc. Ainsi, il est possible que votre opérateur opère de lui-même un blocage à l'accès à cette IP : 70.37.162.207.

En admettant que votre opérateur n'ait pas bloqué l'accès, un site tel que Crackle peut lui-même analyser votre adresse IP. À titre d'exemple, l'IP de Futura est 51.103.112.128. Si un site américain perçoit, en analysant une telle IP, que la demande de connexion provient de France, il peut à son tour refuser l'accès.

Si vous transitez par un serveur de proxy ou un VPN, celui-ci va servir de passerelle : la requête qui est envoyée à crackle.com va passer par une autre IP que la vôtre. Vous pouvez ainsi faire croire au serveur crackle.com que vous vous connectez depuis les États-Unis ou une autre région où l'accès est autorisé.

Crackle.com, une plateforme de streaming gérée par Sony propose des émissions, séries et films américains. Toutefois, son accès est interdit depuis la France. Lorsqu’un internaute tente de s’y connecter, votre opérateur détecte l’IP de crackle.com et vous en refuse l’accès. Ou bien encore, crackle.com peut lui-même analyser l’IP de votre ordinateur, en déduire que vous vous connectez depuis la France et donc vous refuser l’accès. © Google Chrome

Les proxys

Un serveur de proxy s'interpose entre votre ordinateur et le serveur visité. Celui-ci ne pourra pas savoir quelle est votre adresse IP, il n'aura connaissance que de l'IP du serveur de proxy. Si un grand nombre de joueurs souhaitent accéder au serveur d'un jeu donné, l'usage d'un même serveur de proxy est pratique car toutes les requêtes passent alors via cette même adresse, ce qui améliorera l'efficacité de leur traitement. Par ailleurs, comme nous l'avons vu, si le serveur d'un jeu vidéo basé à Kyoto refuse normalement l'accès aux joueurs français, un proxy pourra lui donner l'impression qu'ils se connectent depuis le Japon.

En revanche, un proxy ne dissimule pas l'activité que vous avez sur le Web. En d'autres termes, si vous parvenez, via un proxy à accéder au site non accessible depuis la France, il serait possible à un logiciel espion de détecter votre activité.

Les VPN

Un VPN vient complémenter et étendre les services d'un proxy. Son rôle est de cacher l'intégralité de votre activité au monde extérieur. Le terme lui-même VPN, Virtual Private Network (réseau virtuel privé) spécifie bien ce qu'il en est : le VPN crée une sorte de tunnel virtuel privé et sécurisé, qui isole les échanges entre votre ordinateur et le serveur consulté.

Un service de VPN payant propose plusieurs dizaines d'adresses IP différentes, avec des localisations diverses : Chicago, Madrid, Shanghai... Lorsque vous vous connectez au VPN, vos informations sont routées par l'un de ces serveurs. Le site visité ignore donc quel est votre IP et ne sait pas d'où vous vous connectez, il a bel et  bien l'impression que vous vous connectez effectivement depuis Chicago, Madrid, Shanghai... Et comme le VPN chiffre les données échangées, si quelqu'un voulait espionner votre activité sur le Web, il ne pourrait rien en analyser.

Qu’est-ce que les proxys et les VPN ont en commun ?

  1. Ils dissimulent votre adresse IP sur Internet.
  2. Ils sont compatibles avec le streaming et les consoles de jeux.
  3. Ils ont tendance à ralentir l'activité de l'ordinateur.

Qu’est-ce qui différencie les proxys des VPN ?

  • Les proxys peuvent surveiller votre activité

Il existe de nombreuses solutions de proxy gratuites, telles que le proxy proposé par HideMe. Le revers, c'est qu'il n'est pas rare que les services de proxy surveillent votre activité et puissent revendre celle-ci à des sociétés de marketing - telle est leur façon de rentabiliser leur service.

Inversement les VPN, dans la mesure où ils chiffrent votre activité, permettent une navigation totalement discrète et anonyme.

  • Les VPN sont habituellement payants

Il est possible d'utiliser un VPN gratuit mais ceux-ci sont généralement limités. Ainsi, un  grand nombre d'antivirus intègrent une fonction de VPN mais elle va avoir diverses restrictions comme le volume de données échangées via ce service. De même, le navigateur Opera propose un service de VPN gratuit mais il est lui-même limité à un petit nombre d'emplacements. Certains VPN payants proposent des formules gratuites, notamment PrivadoVPN ou Hotspot Shield, mais généralement limitées.

Un grand nombre d'antivirus proposent une option VPN – comme ici le logiciel Dome de Panda. Toutefois, les possibilités de la version gratuite sont fort limitées. © Panda Software

Le souci, si l'on passe par un VPN gratuit est que ceux-ci ne proposent qu'un petit nombre d'adresses IP de substitution. Il est donc relativement aisé à des sociétés telles que Netflix ou Disney de détecter ces adresses IP particulières et de les blacklister.

Si l'on souhaite disposer d'un très grand nombre d'adresses IP et donc de pouvoir naviguer sans souci sur des sites tels que ceux précités, il vaut mieux passer par des services tels que NordVPN, HMA ou Cyberghost, et choisir une offre payante.

  • Les VPN fonctionnent sur de multiples serveurs

Un proxy  fonctionne habituellement pour l'accès à un seul serveur. Un VPN va fonctionner sur toutes sortes de sites et d'apps. Il existe cependant des services tels que smartproxy qui propose l'accès à des millions d'adresses IP mais bien évidemment, ce service particulier de proxy est payant.

  • Chiffrement de l’activité Web

Nous l'avons vu plus haut : la différence essentielle réside dans le chiffrement (cryptage) de vos données. Les VPN ne se contentent pas de masquer votre adresse IP, ils dissimulent toute votre activité. Pour prendre un exemple, avec un proxy, celui qui chercherait à espionner votre activité pourrait savoir quels sont les sites que vous avez visités. Si ce facteur de discrétion est essentiel, l'usage d'un VPN s'impose.

En résumé

Les VPN et les proxys sont des services complémentaires, qui veillent à masquer votre IP au serveur consulté. Toutefois, un VPN a pour avantage de chiffrer toute votre activité et donc de vous mettre à l'abri de toute indiscrétion, et il peut fonctionner sur toutes sortes de sites. Retenons qu'il faudra, la plupart du temps, s'offrir un abonnement mensuel pour profiter au maximum d'un tel service.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !