La lumière, le son, entre autres feront toute la différence pour réussir une belle vidéo. © Kzenon, Adobe Stock
Tech

Quel matériel pour un Youtubeur ?

Question/RéponseClassé sous :Multimédia , Montage vidéo , microphone
 

Dès lors qu'une chaîne commence à décoller, il devient nécessaire d'améliorer le matériel du Youtubeur. La compétition est féroce et plus les années passent et plus le public s'habitue à un certain niveau de qualité.

Le premier réflexe du Youtubeur, lorsqu'on aborde la question du matériel est de vouloir acheter un caméscope haut de gamme d'une marque spécialisée comme Canon, Sony, Panasonic ou JVC. Pourtant, contre toute attente, ce n'est pas là le matériel le plus essentiel pour un Youtubeur. La qualité de captation vidéo des smartphones récents est tout à fait acceptable pour réaliser des clips Youtube.

Les modèles récents d'Apple, de Huawei, de Samsung gère le 4K (une qualité 4 fois supérieure au standard 1.080p de la vidéo HD) et fournissent une image plus que correcte. En réalité, la précision du capteur de la vidéo n'est pas l'élément primordial pour réaliser une belle vidéo. Le point à comprendre, c'est qu'une bonne vidéo est une somme de bons ingrédients et plusieurs facteurs vont influer sur la qualité globale à commencer par les lumières, le son et la stabilité de l'image. Abordons ici le matériel essentiel pour le Youtubeur.

Ce sont les lumières disposées dans le décor et autour d’un sujet qui vont faire toute la différence au niveau de l’image. Mais la qualité sonore est aussi importante que celle de l’image. Donc, l’un des premiers investissements à envisager est aussi celui d’un microphone professionnel. © lapandr, Adobe Stock

Les lumières, un élément essentiel dans le matériel du Youtubeur

C'est le matériel du Youtubeur qui fera la différence, car il permet d'obtenir une bonne qualité d'image. Pour cela, vous pouvez acquérir des « softbox » ou boîtes à lumière ; elles se composent d'une lampe à haut pouvoir d'éclairage posée sur un trépied.

Il vous faut idéalement disposer 4 sources de lumière autour du personnage filmé :

  • Une softbox comme source de lumière principale, placée sur le côté (à un angle de 25° à  45° environ). 
  • Une deuxième softbox située à l'opposé de la source principale, mais un peu en retrait. Elle va apporter la lumière de remplissage, et donc adoucir les ombres qui peuvent se déposer sur un côté du visage du fait de la lumière principale. Une alternative moins coûteuse consiste à placer sur le côté opposé à la lumière principale un grand panneau réfléchissant. 
  • Ajoutez une lumière d'arrière-plan, placée en arrière du personnage. Elle crée un effet de halo quasi imperceptible autour du sujet, et aide à le distinguer du décor. Une lampe de qualité peut faire l'affaire dès lors qu'elle est positionnée adéquatement.
  • Idéalement, ajoutez deux lumières de fond, discrètes, pointant vers l'arrière (et donc vers le décor), et situées à l'opposé l'une de l'autre. Là encore, vous pouvez vous contenter ici de petites lumières bon marché.

Le son, votre meilleur atout

Le son est le deuxième élément qu'il importe de soigner. Des tests menés au Media Lab de Boston ont montré que, pour une même image, si le son était de qualité, le public avait l'impression que l'image était meilleure. Vous-mêmes avez dû le remarquer : vous avez sans doute tendance à zapper si, sur Youtube, vous tombez sur une vidéo de piètre qualité sonore.

Il est donc essentiel d'adjoindre à son smartphone un microphone de qualité ; comptez une soixantaine d'euros au minimum. L'avantage d'un tel accessoire, c'est que, à la différence des smartphones, il traverse les années. À moins d'être malmené à l'excès, un bon microphone reste bon au fil des années. 

Une vidéo se doit d’être stable. Un pied de caméra ou un Gorilla Pod sont des accessoires essentiels au Youtubeur. © Kar Tr, Adobe Stock

Un trépied, une partie intégrante du matériel du Youtubeur

Pour obtenir une belle image, il faut que l'immense majorité des plans soient fixes -- dans les caméras numériques, déplacer l'objectif entraîne un recalcul complexe des ombres et lumières qu'il vaut mieux éviter dans un premier temps pour sécuriser la qualité d'image. Il est indispensable d'acquérir un trépied sur lequel poser sa caméra. Si vous filmez souvent en extérieur et « sur le vif », l'idéal est d'emporter dans votre mallette, un Gorilla pod ; c'est un petit accessoire dont les pieds sont flexibles et au bout duquel, vous pouvez encastrer votre smartphone. L'alternative est d'avoir avec soi un selfie stick et de trouver une façon de le stabiliser.

Et aussi...

Il existe bien des technologies que vous apprendrez à maîtriser petit à petit, et vous pouvez faire leur acquisition au fur et à mesure du succès de votre chaîne. Par exemple :

  • Un écran vert, pour une immersion totale

Filmer avec en fond un écran vert vous permet d'incruster n'importe quel décor en arrière plan du personnage filmé. C'est une technologie qui demande du doigté mais produit des effets assez impressionnants.

  • Un prompteur

Vous serez plus à l'aise pour dire votre texte si vous intégrez un prompteur à votre smartphone. Toutefois, ce type de matériel est coûteux. Vous pouvez trouver des logiciels très accessibles (moins de 10 euros) pour iPad ou tablette Android qui feront défiler le texte à la vitesse que vous avez choisie.

  • Optiques

Pour vous permettre de filmer en toutes circonstances, il sera bon, sur le long terme, d'acquérir ce que l'on appelle des optiques, ou bien des accessoires qui vont renforcer la finesse et l'étendue de l'objectif de votre caméra.

Un dernier conseil

Par la suite, veillez à répondre aux commentaires qui sont postés sur votre vidéo et à vous faire apprécier de votre communauté. Prenez note de leurs avis. Au fil des vidéos, vous ne cesserez d'améliorer la qualité et développerez progressivement vos compétences dans les quatre domaines évoqués plus haut. Et voilà. Vous avez ici les éléments essentiels pour entrer dans la cour des grands.

  • Soignez autant que possible la prise originale, que ce soit au niveau du son comme de la lumière.
  • Ne partez jamais avec l’état d’esprit que vous corrigerez les imperfections au montage.
  • Il vaut mieux refaire dix fois une prise et partir d’un matériau visuel et sonore le plus parfait possible.
Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !