Tech

Géoportail coincé entre Bing Maps 3D et Google Earth

Dossier - De Google Earth à Géoportail 3D
DossierClassé sous :informatique , Bing Maps , Bing Maps 3D

-

Ce dossier fait le point sur les évolutions des systèmes de cartographie en ligne, de Google Earth à Géoportail sans oublier de les confronter au trouble-fête Bing Maps 3D lancé dernièrement par Microsoft.

  
DossiersDe Google Earth à Géoportail 3D
 

Au final, Géoportail s'annonçait si alléchant, et il était entouré d'un si grand engouement, que les utilisateurs restent sur leur faim. Tant en termes d'ergonomie, de confort d'utilisation, d'interface, de niveau de zoom, de fonctionnalités que de qualités techniques, Géoportail reste en deçà de son concurrent américain.

Le site de l'IGN avait jusqu'alors comme point fort la grande harmonie des clichés sur l'ensemble des territoires français, une supériorité qui s'exprimait souvent en dehors des grandes villes, ainsi que la superposition des calques aux photos aériennes - dont on peut définir le niveau de transparence. Geoportail est également porteur d'espoirs car, avec l'arrivée de son service 3D, encore à l'état de bêta, et l'ajout d'un géocatalogue « dynamique », il a encore tout à prouver. Il y a fort à parier que les services de proximité qui seront proposés aux internautes rentreront en concurrence avec ceux de Google Earth, même si ce dernier service bénéficie d'une communauté des plus actives.

(Cliquer pour agrandir.) Un bug récurrent sur TerraExplorer © IGN; Futura

Au coup de sifflet final de cette édition 2009, c'est Google Earth qui s'impose donc largement. Mais la question à se poser est peut-être la suivante : les deux équipes jouaient-elles vraiment sur le même terrain ? N'est-on pas simplement déçu à cause du titre de « Google Earth à la française » dont on avait affublé l'initiative depuis les prémices de son développement ? De plus l'arrivée impromptue de Bing Maps 3D change grandement la donne. En effet, le service de Microsoft a le mérite de proposer un rendu honorable doublé d'une interface intuitive et novatrice (on notera le curseur tridimensionnel).

Il n'en reste pas moins que Géoportail est un projet ambitieux que nous propose l'IGN, un projet qui a de beaux jours devant lui et qu'il convient de saluer. Il faudra cependant que l'institut innove à souhait, face aux projets prolifiques de Google qui se greffent régulièrement à Google Earth, tel Google Street View ou plus récemment Google Maps Navigation. La surprise pourrait aussi venir de Bing, dont les progrès sur le territoire français méritent d'être suivis.