Smartkey et Orange proposent des cartes SIM dédiées aux smartcity pour pouvoir piloter leurs objets connectés en toute sécurité et souplesse. © Smartkey / Orange
Tech

Smartkey et Orange viennent révolutionner les smartcity avec une carte SIM

ActualitéClassé sous :technologie , smartcity , IoT

-

Pour assurer la réactivité, la souplesse et la sécurité des systèmes connectés dans les villes, Orange et Smartkey se sont associés pour proposer la carte SIM Blockchain Internet of ThingsVia la puissance de la Blockchain, elle permet de piloter et de communiquer avec les différents outils de gestion électroniques qui animent les villes.

Le concept de smartcity fait parler de lui depuis des années et il est une réalité parfois invisible du plus grand nombre. La ville intelligente promet de rendre fluide l'ensemble des services au public et avec le maximum d'efficience, que ce soit au niveau logistique que du point de vue de l'énergie. On parle ainsi d'éclairage public, de gestion du réseau d'eau potable, de mobilité urbaine avec, notamment, des vélos souvent proposés en location par les villes, ou encore de gestion du trafic.

Pour y parvenir, la ville pose des capteurs connectés et tout fonctionne de concert. C'est ce que l'on appelle l'Internet des objets ou IoT. Et justement, pour qu'il n'y ait pas de « couac », tout ce petit monde doit parler le même langage et suivre le même chef d'orchestre. Pour y parvenir, Orange et la société Smartkey se sont associés pour créer la première carte SIM dite Blockchain Internet of Things (BIoT). C'est en exploitant la fameuse technologie de la Blockchain que la gestion de ces capteurs est rendue à la fois sécurisée, fluide et réactive.

La première carte SIM dite Blockchain Internet of Things (BIoT). © SmartKey, Orange

Le BIoT de Smartkey et Orange pour sauver des vies

Et justement, la blockchain alliée à cette innovation peut servir à sauver des vies en gagnant de précieuses secondes. Comment ? En abaissant les bornes d'accès aux rues piétonnes, ou en ouvrant les barrières aux véhicules de secours dès qu'ils approchent. C'est grâce à ces cartes SIM particulières que des smartphones peuvent interagir avec les bons capteurs et piloter des dispositifs au bon moment, rapidement et automatiquement. C'est d'ailleurs ce qu'a pu tester la ville d'Olsztyn, en Pologne, pour que les services de secours puissent accéder à l'ensemble des quartiers et bâtiments sécurisés. Si la première ville à utiliser cette carte est une ville polonaise, ce n'est pas un hasard : c'est dans cet État que se trouve le siège social de SmartKey. Et Orange Polska, le plus grand opérateur de télécommunications, est le leader des solutions proposées pour l'internet des objets dans ce pays. La coopération entre ces deux entités était donc naturelle.

Avec cette BIoT, les utilisateurs autorisés peuvent voir ajouter leur mobile pour faire partie du réseau blockchain Smartkey et disposer de clés spéciales selon les besoins. L'idée est aussi que tous les appareils puissent se comprendre en utilisant cette Blockchain de Smartkey comme norme de communication universelle pour plus de souplesse et de réactivité. De son côté, il faut noter qu'Orange a fourni déjà plus de 2 millions de cartes SIM pour exploiter des solutions liées à l'Internet des Objets. Après un déploiement dans 80 villes polonaises, les deux entités vont étendre leur partenariat à l'échelle mondiale dans 2.000 villes.

Smartkey et Orange jettent les bases de la ville de demain. © SmartKey, Orange

Le BIoT au service des villes et de leurs habitants

Avoir réussi à lier la blockchain à l'internet des objets offre de nouvelles possibilités pour les villes connectées. L'utilisation de capteurs et autres objets issus de l'IoT permet de collecter des données et d'ainsi optimiser et améliorer au maximum la gestion des villes et de leurs services. En d'autres termes, SmartKey jette les bases de ce que pourrait être la ville de demain. 

C'est précisément ce que met en évidence Sebastian Grabowski, directeur IoT d'Orange Pologne. Selon lui, en misant sur les objets connectés alliés à la blockchain, ce sont avant tout les villes qui en sortent grandies. En témoignent les nombreux champs d'action dans lesquels ils peuvent être utilisés : les systèmes d'alimentation de l'eau, l'éclairage public ou encore, dans l'optique de la transformation énergétique, toutes les installations photovoltaïques. Car, en effet, avec cette nouvelle technologie, il est désormais possible de récolter davantage de données, mais aussi d'optimiser, de prévoir et d'ajuster si nécessaire.

Finalement, comme nous le rappelle Szymon Fiedorowicz, le directeur de Smartkey, leur innovation répond d'abord à un besoin, celui de connecter de manière uniforme un parc entier d'objets connectés. Mais l'ambition de SmartKey ne s'arrête pas là. L'objectif de cette jeune entreprise, en collaborant avec Orange, est de pouvoir développer leur innovation à plus grande échelle, d'abord en Pologne, puis, ensuite, dans d'autres pays. En collaborant de cette manière avec les autorités publiques, ce sont donc les services des villes qui sont facilités, et donc la vie de leurs habitants. 

Article réalisé en partenariat avec les équipes de SmartKey

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !