Tech

Readius, le premier PDA à écran enroulable

ActualitéClassé sous :technologie , informatique , écran souple

Vous en aviez rêvé, il est (presque) là ! Après avoir consacré dix années à vaincre tous les écueils techniques, le premier PDA à écran enroulable est sur le point de débouler au pied de nos sapins de Noël.

Prototype du Readius. Crédit : Polymer Vision

Cela faisait plus de dix ans que la firme Philips avait lancé ses équipes de R&D sur la piste des écrans souples. Puis en 2002, le premier dispositif d'affichage flexible à base de matière organique (encore entouré d'une pléiade de secrets industriels) était annoncé, mais il fallait encore attendre deux années pour que le premier prototype soit présenté.

Enfin, à la fin de l'année 2005, Philips présentait son Readius, un prototype de PDA entièrement fonctionnel équipé d'un écran souple et enroulable, aussi flexible qu'une feuille de papier. Mais le plus important restait à faire : répandre cette innovation dans le grand public.

En 2006, Polymer Vision, filiale de Philips, était créée et une usine construite à Southampton (Grande-Bretagne). La dernière étape vient de débuter en ce mois de décembre 2007 avec la mise en fabrication des premiers appareils destinés à la vente.

Un écran de nouvelle génération

L'écran du Readius appartient à une nouvelle catégorie et préfigure certainement de nombreuses évolutions, il suffit d'ailleurs de suivre l'actualité et l'état de la recherche dans ce sens de la part des firmes concurrentes pour s'en rendre compte.

Basé sur une technologie TFT (Thin Film Transistor), l'écran de 5 pouces (13 cm) est composé de polymères, sur le principe de l'encre électronique, et ne fonctionne qu'en noir et blanc. Sa souplesse l'affranchit des contraintes imposées par les afficheurs en verre et il est ainsi plus grand que l'appareil lui-même. L'excellent contraste de son image en mode QVGA (320 x 240 pixels) et l'absence de rétro-éclairage lui confère une autonomie de 10 jours sans recharge des batteries.

L'appareil fermé. Crédit : Polymer Vision

La lecture des fichiers PDF se révèle au moins aussi confortable que sur la plupart des eBooks traditionnels (qui n'ont jamais réussi à s'imposer), et le Readius propose aussi tous les avantages des téléphones mobiles de dernière génération, à savoir réception d'eMails, de flux RSS, le tout au travers d'une connexion USB et réseau 3G. En outre, l'encombrement de l'appareil lui-même, de 100 mm x 55,6 mm x 21 mm pour un poids de 150 grammes, le rend aussi maniable qu'un téléphone portable classique.

Le même, partiellement ouvert. Crédit : Polymer Vision

On pourrait toutefois regretter que le premier modèle commercialisé ne dispose pas de la couleur. Il a au moins le mérite d'exister et de permettre l'entrée des écrans souples dans la vie quotidienne. La jeune société fonde beaucoup d'espoir sur cette nouveauté et mise aussi sur l'augmentation de la demande en contenus publicitaires pour mobiles.

La concurrence s’active

Mais le Readius ne restera pas longtemps seul sur le marché... Déjà ITRI, une entreprise généreusement aidée par le gouvernement taïwanais, s'est aussi lancée sur le marché de l'écran souple et les premiers prototypes ne devraient pas tarder à être proposés. Les ambitions affichées par la firme sont claires : capter au moins 20 % du marché et être les premiers à proposer la couleur, dès 2009.

En attendant, les premiers exemplaires du Readius destinés au grand public seront distribués par l'opérateur italien Telecom Italia sont le nom de Librofino, pour un prix n'ayant pas encore été divulgué. Pour le reste de l'Europe, il faudra donc encore attendre un peu...

Cela vous intéressera aussi