La connectique Thunderbolt 4 arrive cet automne sur les PC et sur les Mac, et, grâce à un contrôleur, Apple pourra l'intégrer sur ses ordinateurs même s'il tourne le dos à Intel. C'est la promesse d'un connecteur universel pour la vidéo, le transfert de données et la recharge.

Cela vous intéressera aussi

C'est le rêve de tous les utilisateurs de PCPC de bureau et de portables : la création d'un connecteur universel qui fonctionnerait avec tous types d'appareils, qu'il s'agisse d'un écran, d'un disque durdisque dur ou d'un smartphonesmartphone, et cerisecerise sur le gâteau, la recharge. C'est l'ambition du Thunderbolt 4 dont IntelIntel a dévoilé les spécifications.

Cette évolution du Thunderbolt 3, que l'on trouve sur les Mac, reprend le design de l'USB-C avec cette prise ovale qui s'est généralisée, et les spécificités de l'USB4, lui-même inspiré du... Thunderbolt 3 !

En clair, le Thunderbolt 4, c'est de l’USB4 amélioré avec la même vitessevitesse de transfert de 40 Gbit/s, auquel Intel ajoute la prise en charge de deux écrans 4K (ou d'un écran 8K pour les professionnels), la compatibilitécompatibilité avec du PCI ExpressPCI Express à 32 Gbit/s, la recharge (USB Power Delivery) ou encore la protection contre l'accès à la mémoire de l'ordinateur.

Le Thunderbolt 4 sera-t-il enfin le véritable connecteur universel que tout le monde attend ? © Thunderbolt

Apple, fidèle à Thunderbolt

Tout cela est très prometteur, et ce sera directement intégré à la plateforme « Tiger Lake » qui équipera la prochaine génération de PC portables attendue pour cet automneautomne. Tout aussi prometteuses, les stations d'accueil avec jusqu'à quatre ports Thunderbolt et des câbles universels d'une longueur maximale de 2 mètres. Le tout avec un contrôleur compatible avec les PC et accessoires Thunderbolt 3 déjà disponibles.

La seule interrogation porteporte sur la présence sur des ordinateursordinateurs Apple puisque la marque va délaisser Intel pour Arm. À The Verge, le fabricant des Macbook rappelle qu'il a toujours soutenu Intel « pour concevoir et développer Thunderbolt, et aujourd'hui nos clients apprécient la vitesse et la souplesse qu'il apporte à chaque Mac. Nous restons attachés à l'avenir de Thunderbolt et l'intégrerons sur Mac avec Apple Silicon. » Cette intégration sera donc possible via un contrôleur, même si Apple tourne le dosdos à Intel.