Pour la première fois depuis 2015, Apple dévoile un nouvel iPad mini et enrichit sa gamme d’un iPad Air. Rien de révolutionnaire, et difficile d’en cerner l’intérêt.

Au moment où personne ne s'y attendait et sans tambour ni trompette, AppleApple a renouvelé sa gamme d'iPadiPad, avec un iPad mini et un nouveau venu, ou plutôt un revenant, l'iPad AirAir.

Le premier, très apprécié pour son format compact et son prix réduit, a droit à son premier lifting depuis novembre 2015. Apple le remet donc au goût du jour avec un  processeur A12 Bionic, un écran de 7,9 pouces qui intègre désormais la fonction True Tone pour le confort des yeuxyeux. À l'arrière, un capteurcapteur de huit millions de pixels, et en façade, un capteur de sept millions de pixels. C'est vraiment ce qu'il faut retenir de cette nouveauté car le capteur photo était le parent pauvre de l'ancien iPad mini.

L'autre nouveauté, c'est la compatibilitécompatibilité avec l'Apple Pencil première génération, vendu à part. Il s'agit tout de même d'une mise à jour mineure puisque l'on retrouve l'antique bouton Home et le connecteur Lightning. Disponible en version Wi-FiWi-Fi ou Wi-Fi/4G, l'iPad mini n'est même pas l'iPad le moins cher de la gamme avec un prix d'entrée à 459 euros pour la version 64 Go. C'est 100 euros plus cher que l'iPad classique qui possède un plus grand écran.

Les deux nouveaux iPad sont compatibles avec le stylet Apple, mais de première génération et vendu à part. © Apple
Les deux nouveaux iPad sont compatibles avec le stylet Apple, mais de première génération et vendu à part. © Apple

Fin mais plutôt lourd...

L'autre nouveauté, c'est l'iPad Air, un nom qu'Apple avait abandonné, et qui revient dans la gamme pour se placer derrière les deux iPad Pro, mais avant l'iPad. Ce que confirme sa taille avec un écran d'une diagonale de 10,5 pouces. Il reprend les caractéristiques de l'iPad mini avec un processeur A12 Bionic, l'intégration de la fonction True Tone et la comptabilité avec l'Apple Pencil de première génération. Même chose pour les deux capteurs photos. À cela, il faut ajouter la possibilité d'utiliser le Smart Keyboard pour le transformer en mini-ordinateur. Il prend donc la place de l'iPad Pro 10,5 mais sa finesse (environ six millimètres) ne l'empêche pas de dépasser les 450 grammes. Ce que l'on peut aussi lui reprocher, c'est une connectique d'ancienne génération (Lightning) ou encore l'absence du Face IDFace ID présent sur l'iPad Pro.

À l'arrivée, difficile de vraiment craquer pour ces deux modèles. Le premier est cher et il manque une prise USB-CUSB-C pour en faire une tablettetablette moderne. Même reproche pour l'iPad Air qui coûte 569 euros et dont l'intérêt est limité sans le clavier qui coûte 179 euros. Ce qui forcément fait réfléchir si l'objectif est d'en faire un mini-ordinateur car on trouve des PCPC portables 11 pouces moins chers.


Et maintenant, voilà l'iPad... 3 !

Vous n'avez pas encore aimé l'iPad 2 ? Vous adorerez l'iPad 3. Un magazine Web l'affirme : Apple prépare « une grosse surprise » pour l'automneautomne et ce sera vraisemblablement une tablette tactile. Parce que l'iPad 2 ressemble trop au 1 alors que la concurrence bouillonne.

Publié le 11/02/2011 par Jean-Luc Goudet

En croisant deux rumeurs, le magazine Techcrunch croit pouvoir affirmer qu'Apple travaillerait à une troisième version de l'iPad qui serait lancée à l'automne plutôt qu'au début de 2012. Un blogueur connu de la technosphèretechnosphèreJohn Gruber (créateur du blogblog Daring Fireball), sait pourquoi HPHP a présenté si tôt son TouchPad. L'appareil est annoncé pour cet été et non pour cet automne car HP voudrait le montrer avant la V3 de l'iPad...

Toujours selon Gruber (qui annonce aussi un iPhoneiPhone bon marché), le mois d'avril serait une mauvaise période pour annoncer une nouveauté, la rentrée (choisie pour les annonces sur l'iPhone, l'iPodiPod et l'iTunes) semble plus judicieuse.

Précipitations ?

Techcrunch prétend ainsi mieux comprendre la prédiction d'une « grosse surprise à l'automne » que lui a faite « une très bonne source » travaillant chez Apple. L'iPad 2, sous iOS 4.3 sortirait ce printemps, l'annonce de l'iOS 5 se ferait au début de l'été et ce système d'exploitationsystème d'exploitation intègrerait une nouvelle version de l'iPad à l'automne. Au passage, dit la rumeur, la tablette pourrait accueillir l'écran amélioré en résolution que l'on avait pensé voir apparaître sur l'iPad 2.

Sans cet écran, cette version semble très peu se distinguer de la première alors que la concurrence se fait pléthorique et que les nouveaux arrivants, comme le Xoom de Motorola, dépassent souvent le pionnier en performances. Ce serait donc la compétition grandissante sur ce marché de l'ultraplat qui précipiterait les annonces chez Apple, HP et les autres.