Tech

Bird, une bague connectée pour tout contrôler

ActualitéClassé sous :smartphone , détection de mouvements , contrôle gestuel

-

Alors que les objets connectés se multiplient, il n'existe pas encore de moyen de contrôle unique et simple. Bird ambitionne d'être cette solution idéale. Cette bague connectée permet de commander par des gestes tout ce qui peut s'utiliser avec un smartphone, une tablette ou un ordinateur. Énième gadget ou vraie innovation ?

La bague connectée Bird permet de contrôler avec des gestes naturels toutes sortes d’applications et d’interfaces qui fonctionnent à partir d’un smartphone, d’une tablette ou d’un ordinateur. Elle peut même faire office de télécommande pour un drone. © MUV Interactive

À l'heure de l'Internet des objets, créer une seule interface pour contrôler tous les appareils connectés qui nous environnent est une véritable gageure. Pour le moment, l'interaction se fait le plus souvent via les smartphones, les tablettes ou les montres connectées. Mais à chaque objet ou fonction correspond une application dédiée qu'il faut ouvrir, ce qui est loin d'être ergonomique. Simplicité est ici le mot clé qui, pour l'instant du moins, ne rime pas avec objet connecté. Il existe pourtant bien un dénominateur commun qui ferait le lien entre l'utilisateur et ces appareils communicants : les gestes que nous faisons pour interagir avec nos équipements.

Bien entendu, les interfaces de contrôle basées sur la détection des mouvements existent déjà, à l'instar du Kinect de Microsoft, de la technologie Leap Motion ou encore du Sprout, l'ordinateur sans clavier ni souris de Hewlett Packard. Et si l'on pouvait faire encore beaucoup mieux avec une simple bague connectée ? C'est exactement ce que propose de faire Bird, une (grosse) bague connectée qui permet de piloter avec les gestes tout ce qui peut être contrôlé par un smartphone, une tablette ou un ordinateur.

Une image extraite d'une vidéo promotionnelle. La bague détecte les mouvements et la position, et envoie ses données à un boîtier, qui génère les mêmes commandes qu'une souris ou qu'un écran tactile. Elle peut donc servir à utiliser un logiciel, comme, ici, une présentation par vidéoprojection. © MUV Interactive

Compatible avec les principaux OS

Munie de capteurs qui détectent les mouvements, la proximité, la force et la position, elle permet d'effectuer une grande variété de gestes : toucher, pousser, tirer, agripper, balayer, déplacer... La bague est compatible avec les principaux systèmes d'exploitation (Windows, Mac OS X, Android et iOS). Elle peut également recevoir des commandes vocales et gestuelles grâce à un microphone et un mini pavé tactile. La gestuelle est détectée jusqu'à 7,6 m de distance par un boîtier récepteur qui doit être positionné dans le champ d'action de la bague. L'interaction se fait par l'intermédiaire d'un écran d'ordinateur, d'un téléviseur ou de toute surface sur laquelle un vidéoprojecteur diffuse une image.

Comme le montre la vidéo promotionnelle, Bird trouve son intérêt pour des applications professionnelles ou dans l'enseignement, pour contrôler des présentations interactives, manipuler des images, piloter des interfaces, etc. Le système permet de porter une Bird à chaque index et d'associer jusqu'à dix bagues pour des applications collaboratives. Bird a été développé par la jeune pousse israélienne MUV Interactive qui a travaillé durant cinq ans sur le concept. Le produit existe déjà et a été écoulé à plus de 15.000 exemplaires auprès d'entreprises et d'établissements scolaires.

MUV Interactive veut désormais tenter de séduire un public plus large en proposant la Bird en vente directe sur Internet. Pour appâter le chaland, on nous montre comment ce gadget permet de naviguer sur Internet, de commander l'éclairage domestique et même de piloter un drone. Sympathique mais sans doute un peu léger pour justifier de dépenser un peu plus de 300 euros pour acheter une Bird... Néanmoins, le potentiel technologique est bien là et les possibilités d'utilisation devraient s'élargir si le produit rencontre du succès. On peut le précommander dès aujourd'hui au tarif promotionnel de 149 dollars (environ 132 euros au cours actuel) valable pour les 10.000 premières commandes. Le prix final sera de 349 dollars (environ 307 euros) et les livraisons seront honorées à partir du printemps prochain.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi