Apple recommande de consulter un médecin si l'on possède un implant cardiaque. © Apple
Tech

L'iPhone 12 peut poser problème aux porteurs de pacemaker

ActualitéClassé sous :iPhone , iPhone 12 mini , pacemaker

Apple a modifié samedi les conditions d'utilisation des iPhone 12, iPhone 12 mini, iPhone 12 Pro et iPhone 12 Pro Max. La firme reconnaît que l'aimant placé à l'intérieur de son dernier smartphone peut perturber le fonctionnement des implants cardiaques.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Un drone ambulance pour traiter les crises cardiaques  Il est grandement probable que les drones envahissent prochainement notre quotidien, notamment pour le transport d’objets, la surveillance et peut-être la médecine. Voici en vidéo à quoi pourrait ressembler un drone ambulance capable d’assister le quidam en cas d’urgence médicale. 

Avec leurs multiples capteurs, les objets connectés en font beaucoup plus pour la santé, mais ils peuvent aussi être nuisibles... MacRumors a ainsi découvert qu'Apple avait récemment mis à jour un document d'assistance pour avertir les utilisateurs de ne pas garder les accessoires iPhone 12 et MagSafe trop près des pacemakers, défibrillateurs et autres implants. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'ils peuvent être sensibles aux aimants et aux ondes radio.

Dans son document, Apple informe qu'il faut garder l'iPhone 12 à une certaine distance de l'appareil : 15 centimètres lorsqu'on le porte, et environ 30 cm lorsqu'il est en recharge sans fil, par induction. Pourquoi ces précautions ? Tout simplement parce que l'iPhone 12 intègre désormais la technologie MagSafe, présente sur les MacBook de 2016 à 2019.

Au cœur du système de recharge sans fil de l'iPhone 12, la fine bobine perturbe le fonctionnement des implants cardiaques. © Apple

Un aimant pour la recharge sans fil

Ce connecteur magnétique permet de faire passer le courant, et Apple l'a intégré dans la coque de l'iPhone 12 pour apporter la recharge sans fil. Au départ, la firme avait expliqué que la présence de cet aimant n'augmenterait pas les risques par rapport aux anciens modèles d'iPhone, mais des cardiologues de Detroit avaient constaté le contraire et prévenu que les derniers modèles pourraient interférer avec les implants. Lors d'un test, ils avaient ainsi découvert qu'un iPhone 12 pouvait stopper un implant cardiaque de la marque Medtronic.

Il faut rappeler qu'un implant contient une batterie, des condensateurs, un circuit de détection / stimulation ainsi qu'une sonde intracardiaque ou extracardiaque. Tous ces appareils possèdent un interrupteur intégré qui répond à un champ magnétique appliqué de l'extérieur. Lorsqu'un aimant externe est rapproché d'un défibrillateur, la thérapie par impulsion électrique pour la tachycardie ventriculaire et la fibrillation ventriculaire se retrouve suspendue.

Placé près de la poitrine, l'iPhone suspend l'activité de l'implant © Heart Rhythm Society

Le champ magnétique suspend l'appareil

D'après les chercheurs, un champ magnétique supérieur à 10 Gauss est suffisamment puissant pour activer ou désactiver cet interrupteur. Or, l'iPhone 12 possède un champ de 16 Gauss, suffisant pour perturber le fonctionnement du défibrillateur. Lors de leurs tests, ils ont ainsi constaté que l'aimant de l'iPhone, placé à proximité d'un défibrillateur, actionnait l'interrupteur.

Alerté, Apple a donc modifié son assistance liée à l'iPhone, et conseille de consulter son médecin ou le fabricant de son implant avant d'utiliser son iPhone. De manière générale, c'est valable pour n'importe quel appareil connecté qui intègre un aimant, et cela concerne donc aussi les bracelets et les montres connectés. Ainsi, des tests ont montré qu'un bracelet connecté pouvait perturber un pacemaker à une distance d'environ 2 cm.

Il faut donc être très prudent, et le mieux est de ne jamais mettre son iPhone 12, près de son cœur, dans une poche de chemise, voire même une poche de veste. Le mieux, dans le doute, c'est de le placer dans une poche de pantalon. Il faut aussi éviter de le rapprocher de son torse ou de sa poitrine lorsqu'on envoie un SMS, que l'on joue, surfe sur Internet ou que l'on consulte ses emails. Comme le conseille Apple sur cette page, le mieux est de contacter le fabricant de l'implant pour éviter toute mauvaise surprise et limiter les risques.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !