Tech

La PlayStation Vita, de Sony, annoncée pour février 2012

ActualitéClassé sous :informatique , jeux vidéo , PlayStation Vita

-

La Playstation Vita, future console portable de Sony, sera commercialisée au Japon avant Noël mais il lui faudra deux mois pour atteindre l'Amérique et l'Europe.

La Vita, future console portable de Sony, est encore dans sa boîte. © Tous droits réservés - Sony Computer Entertainment

La nouvelle console portable de Sony ne s'appellera pas NGP, son nom provisoire lorsque nous l'annoncions en janvier dernier, ni PSP 2, mais PS Vita. Montrée au Tokyo Game Show, elle sera commercialisée au Japon le 17 décembre. Mais elle ne sera lancée en Amérique du Nord, en Amérique Latine et en Europe que le 22 février 2012. Les prix ont été annoncés, du moins pour le marché japonais : 250 euros en version Wi-Fi seul, et 300 euros avec la 3G en plus. Il faudra penser à ajouter une carte mémoire, optionnelle et quasiment indispensable.

Succédant à la PSP, la Vita comprendra des améliorations matérielles, notamment un écran tactile multitouche spacieux, de 5 pouces, soit 12,7 cm (contre 11 cm pour l'actuelle PSP), flanqué de deux minijoysticks, plus un pavé tactile dorsal. On remarque aussi les deux objectifs, puisqu'il y a deux caméras, un devant et un derrière. L'ensemble est entraîné par une motorisation conséquente : un processeur quadricœur ARM Cortex A9 et une puce graphique SGX543MP4, de PowerVR, une division d'Imagination Technologies.

Tout cela consomme de l'électricité et l'autonomie, qui n'avait pas été mentionnée lors de la première présentation, n'est que de 3 à 5 heures, selon Sony, et encore à condition de déconnecter les fonctions Wi-Fi et bluetooth, ainsi que l'éventuelle liaison téléphonique 3GS, sans oublier de brancher le casque audio, moins gourmand que le haut-parleur.

Cartes mémoires onéreuses...

Côté logiciel, la Vita intégrera notamment des applications géolocalisées, la console incorporant un GPS. Des jeux ont déjà été présentés (26) ou annoncés comme étant en développement (70). Sur le marché du jeu de poche, Sony veut manifestement affronter son ennemi héréditaire, Nintendo, dont la 3DS est sortie il y a près d'un an, mais aussi de nouveaux rivaux, les smartphones.

La 3DS avait été accueillie assez fraîchement, notamment à cause du catalogue de jeux un peu maigre. Sony semble vouloir faire mieux ce côté-là... Pour mieux attirer la clientèle, Nintendo a baissé son prix de vente (170 euros aujourd'hui) et Sony a semble-t-il fait le choix de réduire le tarif en rognant sur la mémoire interne... ce qui oblige à s'offrir une carte mémoire additionnelle pour jouer à de nombreux jeux. Ces cartes au format physique SD sont en fait spéciales, et donc plus chères. La plus petite (4 Go) est vendue entre 25 et 30 euros. Il vaudra mieux opter pour un modèle 16 ou 32 Go, soit, respectivement, un surcoût d'environ 50 ou 90 euros.

Cela vous intéressera aussi