Tech

Nex : Sony sacrifie à la mode du compact à objectif interchangeable

ActualitéClassé sous :technologie , Nex , Sony

Compact comme... un compact mais doté d'une visée à travers l'objectif qui peut du coup devenir interchangeable. En supprimant le miroir, deux constructeurs ont lancé la mode du mini-reflex, qui semble rencontrer le succès. Sony vient de s'ajouter à la liste avec la gamme Nex. Cependant, les tarifs, qui démarrent à 500 euros, dépassent largement les habitudes des compacts.

Le boîtier du Nex est très compact mais la visée est bien reflex, donc à travers l'objectif, que l'on peut changer. Panasonic et Olympus explorent déjà ce nouveau segment de marché. Attention cependant, le choix d'objectifs est restreint et les prix plutôt élevés. © Sony

Après Panasonic et Olympus, qui ont adopté le standard Micro 4/3 sur leur Lumix et Pen (cette technologie consiste à supprimer le miroir pour réduire le volume des appareils), c'est au tour de Sony d'investir le segment des micro-reflex, que le fabricant préfère nommer « compacts numériques à objectifs interchangeables ».

Avec ses petites dimensions et son poids de moins de 300 grammes, le Nex, qui se décline en deux versions (Nex-3 et Nex-5), passe au premier coup d'œil pour un compact classique. Mais ses performances sont plutôt celles de boîtiers reflex grand public. Comme pour le Micro 4/3, Sony a supprimé le traditionnel miroir des reflex afin de réduire le volume de l'appareil (seulement 2,4 cm d'épaisseur pour le Nex-5).

Sony y ajoute un nouveau capteur, de grande taille, le Xmos Exmor APS HD, à la résolution de 14,2 millions de pixels. La marque revendique une qualité d'image et une réactivité équivalente aux reflex numériques. Le Nex profite également d'un processeur d'images Bionz qui accélère le déclenchement tout en conservant un autofocus précis. Le mode rafale assure ainsi jusqu'à 7 images haute résolution par seconde.
Ce compact hybride est aussi un petit caméscope HD, enregistrant des vidéos en 1.920 x 1.080 points pour le Nex-5 et en 1.280 x 720 pour le Nex-3.

Des panoramas en 3D

Autre nouveauté, le mode Panorama par balayage réalise des panoramas avec un angle de vue maximum de 226 degrés. Une mise à jour logicielle, prévue à l'été 2010, permettra également de capturer des panoramiques en relief (par superposition des bandes photo) puis de les lire sur un téléviseur 3D de salon.

Côté utilisation, Sony veut rassurer le photographe amateur qui hésite devant la complexité des reflex. L'interface utilisateur est simplifiée sur l'écran LCD inclinable de 7,5 cm (conseils de prise de vue et aides) et les paramètres de prise de vue sont accessibles via une molette. Celle-ci permet par exemple d'afficher la profondeur de champ sur l'écran en temps réel.

Enfin, pour les objectifs interchangeables, les acheteurs du Nex auront le choix entre un objectif très grand angle de 16 mm (f 2,8), un zoom 18-55 mm et un étonnant 18-200 mm (disponible en août).

Les Sony Nex-3 et Nex-5 seront commercialisés en France à la mi-juin. Le premier, disponible en noir, rouge ou argent, coûte 500 euros en kit simple (avec l'objectif 16 mm), 550 euros avec l'optique 18-55 et 650 euros en kit double. Le Nex-5 (noir ou argent) sera facturé 600 euros en kit simple, 650 euros avec l'optique 18-55 et 1.100 euros en kit double avec le zoom 18-200. Seuls, les trois objectifs coûtent respectivement 250, 300 et 800 euros.

Ces deux appareils sont livrés avec un petit flash à fixer sur le porte-accessoires du boîtier. En option, Sony propose un viseur optique ainsi qu'un micro stéréo.

Cela vous intéressera aussi