Tech

Avec la PSP, Sony veut croquer la GameBoy et l'iPod

ActualitéClassé sous :jeux vidéo , PSP , Sony

Les japonais ont leur fierté. Près de 25 ans après avoir révolutionné l'industrie musicale en inventant le Walkman, le constructeur nippon Sony a débute mercredi dernier la commercialisation de la "PSP", la déclinaison mobile de sa console de jeux PlayStation.

La PSP de Sony

Face à Nintendo, qui domine depuis 16 ans le segment des consoles de jeu de poche avec sa GameBoy et plus récemment la DS, Sony mise sur un produit plus ambitieux : outre des jeux vidéos dignes de la PlayStation de salon, le nouveau gadget de Sony devrait pouvoir lire des images, des fichiers musicaux et même des films, commercialisés sous formes de disques optiques baptisés "UMD".

Outre la GameBoy, cette PSP devrait ainsi faire de l'ombre à l'iPod d'Apple ainsi qu'à l'ensemble des baladeurs vidéo du marché, notamment les Portable Media Centers, conçus par Microsoft, qui peinent à séduire le grand public en raison d'un prix encore élevé.

Malgré son succès au Japon et aux USA, où près de 5 millions d'unités ont déjà été vendues depuis le début de l'année, Sony continue de faire évoluer sa machine et a récemment ajouté un navigateur web, ce qui devrait permettre à cette console, qui dispose d'une module WiFi, de servir de terminal numérique domestique. Un positionnement sur lequel planche d'ailleurs également un géant comme le finlandais Nokia avec le 770, une tablette sous Linux.

Mi-console, mi-baladeur, mi-tablette domestique, cette PSP permet à la convergence numérique de se retrouver dans toutes les poches et devrait permettre à Sony de retrouver son rang dans une électronique grand public bousculée par l'arrivée de nombreux nouveaux constructeurs.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi