Tech

"Nous ne pistons personne" affirme Steve Jobs

ActualitéClassé sous :informatique , Internet , Apple

Le patron d'Apple a personnellement répondu à un utilisateur d'iPhone mécontent. Pour autant, on attend toujours des explications claires.

Le téléphone d'Arnaud a effectivement noté tous ses récents déplacements... © Futura-Sciences

Le site MacRumors publie un échange de courriels entre un possesseur d'iPhone et Steve Jobs, le patron d'Apple : « Pourriez-vous s'il vous plaît expliquer la nécessité de l'outil de géolocalisation inclus dans mon iPhone ? C'est un peu énervant de savoir que ma localisation exacte est tout le temps enregistrée. Peut-être pourriez-vous m'éclairer avant que je passe sur Android. Eux ne me pistent pas ».

Même s'il est en congé maladie, Steve Jobs suit l'actualité de son entreprise, qui défraie aujourd'hui la chronique avec l'affaire de l'enregistrement du suivi des iPhone. Comme à son habitude, le cofondateur d'Apple est plutôt laconique dans sa réponse - mais il répond : « Oh si, ils le font. Nous ne pistons personne. Les informations qui circulent sont fausses. »

Effectivement, les téléphones utilisant le système d'exploitation Android, de Google, procèdent de la même manière et enregistrent scrupuleusement les derniers déplacements de l'appareil.

Comment ne pas être géolocalisé ?

Pour eux comme pour l'iPhone, il ne s'agit pas des positions GPS mais des cellules du réseau GSM et des points d'accès Wi-Fi. Magnus Eriksson, un informaticien suédois, propose le logiciel android-locdump pour retrouver dans la mémoire interne d'un téléphone Android le contenu de ce mouchard, qui enregistre la position des 50 dernières cellules antennes GSM traversées. D'après le magazine The Guardian, une autre mémoire enregistre les 200 derniers points Wi-Fi utilisés.

L'une des explications données est que cette géolocalisation permanente permet d'accélérer le calcul de la première position GPS quand on allume le téléphone, ce qui n'explique pas la nécessité d'enregistrer une année entière de déplacements. L'an dernier, Apple avait reconnu que l'entreprise recevait bien des informations sur les localisations, transmises toutes les douze heures, pour lui permettre de mettre à jour ses cartographies de points d'accès Wi-Fi, mais aussi que les coordonnées GPS sont bien transmises elles aussi et servent à la gestion de son service de publicité iAd. Des réseaux sociaux aux publicités, les raisons de pister l'utilisateur sont multiples. Comme l'explique Apple, le propriétaire peut facilement désactiver cette option et voyager ainsi incognito. Mais ce n'est pas vrai, affirme le Wall Street Journal, qui explique que le pistage se poursuit même quand la fonction de géolocalisation a été désactivée...

Si on lit bien la réponse de Steve Jobs, elle affirme que les téléphones Android pistent les utilisateurs alors que les iPhone ne le font pas. Pour l'instant, on ne saisit pas bien la nuance...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi