Depuis près de 20 ans, cet Ukrainien avait créé une des plus importantes collections d'ordinateurs et de consoles de jeu. © Carlos Lopez Castellon
Tech

Guerre en Ukraine : la Russie a détruit un musée de l'informatique

ActualitéClassé sous :Informatique , Conflit en Ukraine , ordinateur

-

Situé à Marioupol, le club 8-bit possédait plus de 500 reliques de l'histoire du jeu vidéo et de l'informatique. Considéré comme le musée de l'Informatique de cette ville portuaire de 430.000 habitants, il n'a pas survécu aux bombardements quotidiens de l'armée russe.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Le premier bug informatique de l’histoire  Les bugs informatiques sont aussi vieux que l’ordinateur lui-même. Le premier bug de l’histoire daterait ainsi de…1947. Depuis, les dysfonctionnements affectant nos appareils sont monnaie courante, et certains ont eu des conséquences désastreuses. 

L'invasion russe débutée il y a un mois a entraîné l'exode de millions d'Ukrainiens, provoqué la mort de milliers de personnes, mais aussi rasé certaines villes de la carte, comme Mariupol, pilonnée sans relâche par l'armée russe au point d'être devenue une ville martyre. Au cœur de ce port de 400.000 habitants, se trouvait le club 8-bit, l'un des plus grands musées informatiques privés d'Ukraine, et il n'a pas survécu aux bombardements.

C'est son propriétaire, Dmitry Cherepanov, qui a partagé l'information sur Facebook. « Le musée de l'Informatique de Marioupol n'existe plus. Tout ce qui reste de la collection que j'ai rassemblée pendant 15 ans, ce ne sont que des fragments de souvenirs sur la page Facebook, le site web et la station de radio du musée. »

À 200 mètres de chez lui, Dmitry Cherepanov avait transformé un local en un véritable musée avec des consoles et des ordinateurs du siècle dernier. © 8-bit

Une manière de raconter l’histoire de la Russie et de l’Ukraine

Selon Gizmodo, qui avait visité ce musée en 2018, s'y trouvaient plus de 500 pièces de l'histoire de l'informatique, avec des éléments datant des années 50. Créé en 2003, ce musée comprenait de très nombreux ZX Spectrum, l'un des tous premiers ordinateurs personnels, très populaire dans les années 80 dans l'ex-URSS. Pour Cherepanov, cette collection était d'ailleurs aussi une manière de raconter l'histoire de la Russie et de l'Ukraine à travers ses ordinateurs. Des enfants s'y rendaient pour découvrir les jeux vidéo d'autrefois, avec les antiques joysticks et les bornes d'arcade.

Pêle-mêle, il avait réuni un Apple IIc, un Compaq Portable III, un Atari 400, ou encore des consoles de jeux. Sur son site Internet, son auteur a aussi récupéré et mis en ligne 100 Go d'archives de programmes, de jeux, de musique et de vidéos de diverses plateformes, accessibles à tous. « Le musée de l'informatique de Marioupol n'est plus, mais ce n'est pas la fin ! écrit-il. La guerre a détruit non seulement des maisons et détruit non seulement la vie de centaines de milliers d'habitants de Marioupol, elle efface l'histoire et le patrimoine de diverses sphères de la vie à Marioupol, mais pour le site Web du musée, ce n'est que le début ».

En 2019, Gizmodo avait effectué un reportage sur ce musée de l'Informatique. © YouTube, Gizmodo

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !