De conception basée sur une plateforme de drone de course, le Lanius peut se déplacer dans les milieux urbains complexes et les bâtiments en raison de sa petite taille. Il sait cartographier en 3D son environnement et identifier les menaces. C’est également une munition léthale.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les drones militaires A quoi servent les différents types de drones militaires ?

En Ukraine, les Shahed 136, dits drones suicides et de fabrication iranienne, terrorisent les populations. De leur côté, les Ukrainiens détruisent les chars russes avec des munitions rôdeuses, c'est-à-dire également des drones chargés d'explosifs. C'est le cas des Switchblad ou des Phoenix Ghost. Voici maintenant une nouvelle forme de munition baladeuse : le Lanius. Conçu par la société israélienne Elbit, le Lanius est un dronedrone quadricoptère de courte portée dont l'architecture fait penser à un drone racer FPV.

C'est ce type de drone qu'utilisent les télépilotes qui effectuent des parcours de courses d'obstacles en compétition ou pour réaliser des séquences vidéo époustouflantes. Pouvant se faufiler partout en évoluant à haute vitessevitesse, le drone est donc de très petite taille, et pèse 1,25 kgkg. Son autonomieautonomie est limitée à seulement sept minutes et sa vitesse opérationnelle est de 20 mètres par seconde en extérieur. En plus d'avoir la capacité de se transformer en munition, l'aéronefaéronef sait aussi cartographier en temps réel son environnement avec ses multiples caméras et capteurscapteurs, ce qui est utile lors de situations de combats en milieu urbain.

Une IA pour identifier les combattants armés

C'est une Intelligence artificielle qui est à la manœuvre pour réaliser cette opération grâce à un processeurprocesseur Jetson TX2 de Nvidia. Le système de traitement d'image et d'identification des points utiles et pertinents repose sur un algorithme appelé Slam. Toujours avec son IA, Elbit affirme que le drone saurait déterminer si les individus détectés sont des combattants ou des civils, car il est capable d'évaluer les menaces et les armements présents.

Si la liaison radio est perdue, le flou reste sur ce qu’est censé faire le drone lorsqu’il est en mode autonome

Sur la vidéo, on voit l'opérateur presser un gros bouton de déclenchement de la charge explosive. Toutefois, sur la fiche technique du drone, ce n'est pas aussi clair, car le drone peut aussi bien être « télépiloté » que réaliser sa mission de façon totalement autonome. La question éthique de l'emploi de robots tueurs vient à nouveau se poser. De même, si la liaison radioradio est perdue, le flou reste sur ce qu'est censé faire le drone lorsqu'il est en mode autonome.

La société israélienne Elbit a réalisé cette vidéo impressionnante pour montrer concrètement les différents scénarios pour lesquels ce mini drone pourrait être utilisé. © Elbit sys.

Un drone tueur autonome ?

Elbit décrit des situations où la charge explosive pourrait être exploitée et ce serait essentiellement pour dégager des ouvertures comblées, éliminer un tireur embusqué ou bien mener une embuscade en se cachant derrière une porteporte, par exemple. Dans une vidéo de présentation, Elbit montre que la faible autonomie du drone n'est pas forcément un souci, puisqu'il peut être transporté au plus près de sa cible à partir d'un autre drone multicoptère.

Dans l'exemple, trois Lanius décollent ainsi d'un drone transporteur. Une vision qui relève de l'universunivers des jeux vidéo, mais qui est pourtant bien réelle. Comme autre scénario, on peut voir un soldat extraire le Lanius de son sac à dosdos et le déployer directement sur le terrain. C'est exactement le genre d'appareil qui pourrait être envoyé sous forme de vastes essaims pour assurer la reconnaissance en temps réel et éventuellement éliminer des positions ennemies. Avec la simplicité d'utilisation de ces drones, les soldats sur le terrain n'auraient pas besoin d'aide extérieure pour réaliser ce genre de mission.

Il faut également retenir que le drone n'est qu'une des pièces d'un ensemble de combat robotique autonome appelé Legion-X. Conçue par Elbit, cette combinaison de robots de combats terrestres et aériens peut fonctionner de concert. S'ils sont censés appuyer les missions de combattants humains en s'y synchronisant, ils peuvent tout aussi bien réaliser leur mission de manière totalement autonome.