De la réalité virtuelle pour oublier les douleurs d'un accouchement, mais aussi de la réalité augmentée pour accrocher sa musique aux murs... Cette semaine, Drôle de tech met un casque sur sa tête, sans oublier bien sûr de promener son dernier robot, qui joue au foot dans les feuilles d'automne.

Cela vous intéressera aussi

Notre rendez-vous hebdomadaire vous propose un regard décalé sur l'actualité des nouvelles technologies. Le parti pris est de vous divertir, de vous surprendre et de vous faire rêver... ou soupirer.

Un générateur d’excuses en cas de faille de sécurité

Pas une journée sans qu'on apprenne qu'une faillefaille de sécurité a frappé un éditeur de logicielslogiciels ou d'applicationsapplications, ou pire l'administration ou une banque. À chaque découverte d'une brèche, rien n'est plus vaguevague et laconique que les excuses d'une entreprise après une intrusion dans son système de sécurité. C'est de cela que se moque le site Why the fuck was I breached, un générateurgénérateur d'excuses parodiques pensé par Reflare... une entreprise de cybersécurité.

Quand on est victime d'une grave faille de sécurité, autant être inventif dans la réponse apportée à ses abonnés. © <em>Why The Fuck A was Breached</em>
Quand on est victime d'une grave faille de sécurité, autant être inventif dans la réponse apportée à ses abonnés. © Why The Fuck A was Breached

Un groupe de chiens-robots s’amuse dans les feuilles mortes

Le MIT impressionne - ou effraie - de plus en plus avec ses robots. Prenez ces Mini-Cheetah, quadrupèdes de 9 kilogrammeskilogrammes télécommandés, qui ressemblent tout bonnement à des petits chienschiens lorsqu'on les « met à jouer » au ballonballon dehors au milieu des feuilles mortes. Le but : prouver qu'ils peuvent se coordonner et agir ensemble. En espérant qu'ils ne soient utilisés, une fois opérationnels, que pour aider à sauver des vies. Mais quand on regarde la série Black Mirror, on peut aussi s'attendre au pire...

À quand la première Coupe du monde avec 11 robots canins de chaque côté du terrain. © MIT

Spotify désormais disponible en réalité augmentée

Pouvoir « placer » de la musique dans chaque pièce de votre maison avec un casque de réalité augmentéeréalité augmentée, afin de pouvoir l'écouter plus tard sur des haut-parleurs intégrés à ce même casque : vous n'en aviez pas rêvé, mais Spotify et Magic Leap l'ont fait quand même. Comme le montre la vidéo ci-dessous, les mursmurs de votre maison deviennent un tableau virtuel où l'on punaise les musiques, comme des Post-it sur son bureau ou des favoris dans son navigateurnavigateur

Après avoir investi nos smartphones et nos objets connectés, Spotify s'invite dans les lunettes intelligentes. © Spotify 

Un casque de réalité virtuelle pendant l’accouchement

Encore de la technologie, encore un casque - de réalité virtuelleréalité virtuelle cette fois-ci - mais enfin un usage très utile : apaiser une maman au moment de son accouchementaccouchement. Plutôt que de souffrir, de transmettre du stressstress à son futur bébé, ou d'ingérer des médicaments pour y faire face, une Américaine avait accepté il y a trois ans de porter un casque de VR diffusant des images de plage au son d'une voix relaxante pour soulager son accouchement. Une décision qu'elle n'a pas regrettée raconte-t-elle à Good Morning America, puisque tout s'est passé sans encombres et sans douleursdouleurs. À tel point qu'elle a remis son casque il y a quelques mois pour donner naissance à son quatrième enfant.

Seuls deux ou trois hôpitaux aux États-Unis utilisent ce procédé, mais une étude doit prochainement être publiée et ses résultats devraient augmenter ce chiffre.   

La réalité virtuelle pour oublier les douleurs d'un accouchement ? C'est possible aux États-Unis. © Michael Martucci
La réalité virtuelle pour oublier les douleurs d'un accouchement ? C'est possible aux États-Unis. © Michael Martucci