La série Black Mirror pourrait s'inspirer de notre compilation de la semaine avec un drone qui fait la chasse aux personnes sans masque du côté de la Chine et ce robot qui prend le relais des humains pour dresser les chiens. À suivre aussi, ce projet du CNRS qui utilise des albatros pour traquer la pêche illégale. Et si vous avez les moyens, un fabricant a décidé de marier Apple et Tesla, et c'est évidemment très cher.

Cela vous intéressera aussi

Notre rendez-vous hebdomadaire vous propose un regardregard décalé sur l'actualité des nouvelles technologies. Le parti est de vous divertir, de vous surprendre et de vous faire rêver... ou soupirer.

Les albatros au service de la chasse aux pêcheries illégales

Le CNRS vient d'avoir les résultats d'une étude sans précédent mettant à contribution... des albatros. Grâce à des GPSGPS fixés sur le dosdos de 169 de ces volatiles attirés par les chalutiers, les chercheurs de l'opération Ocean Sentinel ont pu constater qu'un tiers des bateaux repérés dans la zone couverte par les espions volants - cinq fois la taille de l'Europe, au milieu de l'océan Indien - n'étaient pas déclarés. Un concept qui a vocation à être étendu sur l'ensemble du globe, grâce à d'autres espècesespèces.

Pourquoi les albatros suivent les bateaux de pêche ? © Australes2018

À la frontière d'un iPhone et d'une Tesla

Spécialiste des appareils électroniques de luxe, l'entreprise russe Caviar a pris l'habitude de proposer des concepts étranges, tels que l'iPhoneiPhone Vladimir Poutine ou l'iPhone Steve JobsSteve Jobs Edition. Cette fois-ci, elle a décidé de fusionner l'iPhone 11 avec le design unique du Cybertruck de Tesla, pour proposer un Cyberphone fait de titanetitane le rendant censément indestructible lui aussi. Un appareil édité à seulement 99 exemplaires et dont le prix se situerait entre 5.000 et 15.000 euros selon les versions. Car quand on aime Apple et Tesla, on ne compte pas. 

Voici un smartphone tout en titane pour résister à tous les chocs. © Caviar

L’intelligence artificielle pour dresser des chiens…

Encore une fois, on se croirait presque dans un épisode de Black Mirror : la startup californienne CompanionPro a développé un robotrobot cubique doté d'une intelligence artificielleintelligence artificielle pour dresser les chienschiens. Muni de caméras, de capteurscapteurs et de haut-parleurs, il donne des ordres, analyse les mouvementsmouvements et dispose d'un lanceurlanceur de croquettes pour récompenser l'animal lorsqu'il obéit. Les plus, selon la firme : la patience et la capacité à répéter les exercices, ainsi qu'un développement à but non lucratif en partenariat avec des refuges pour chiens abandonnés, qui leur permet de gagner du temps sur le dressage, essentiel pour trouver des nouveaux propriétaires. Les moins ? L'absence de résultats concrets pour le moment et les doutes, tout simplement, sur l'utilité d'un tel engin. 

L'histoire ne dit pas si ce robot pourra un jour dresser des robots à quatre pattes... © CompanionPro

Contre le coronavirus, des drones traquent les Chinois sans masque

Alors que l'OMSOMS a qualifié l'épidémieépidémie de coronavirus « d'urgence de santé publique de portée internationale », la Chine essaie par tous les moyens d'empêcher le virusvirus de se propager sur son territoire. Y compris en utilisant des drones munis de haut-parleurs, pourchassant les personnes se promenant sans masque, comme le relaie le Global Times dans une vidéo où l'on peut constater la surprise, et l'obéissance, de ces badauds imprudents.

Bon plan

Profitez d'une réduction sur l'iPhone en utilisant un code promo Apple