La vague de cyberattaques s’amplifie au fur à mesure des sanctions imposées à la Russie. © knssr, Adobe Stock
Tech

Discord, Spotify et C8 touchés par une cyberattaque russe ?

ActualitéClassé sous :cyberguerre , cybersécurité , hacker russe

Les services Discord et Spotify, mais aussi la chaîne C8, ont été inaccessibles ce mardi, la faute à des cyberattaques musclées. Les services ont été rétablis, mais depuis d'importants ralentissements et dysfonctionnements viennent impacter les réseaux sociaux et les services des plus gros acteurs d'Internet. Sans pour autant attribuer formellement ces cyberattaques, les regards se tournent vers la Russie.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Qu'est-ce qu'une cyberattaque ?  Avec le développement d'Internet et du cloud, les cyberattaques sont de plus en plus fréquentes et perfectionnées. Qui est derrière ces attaques et dans quel but ? Quelles sont les méthodes des hackers et quelles sont les cyberattaques les plus massives ? 

Peut-être avez-vous remarqué de gros ralentissements ou des contenus qui ne s'affichent plus depuis un ou deux jours sur vos services et applications mobiles préférées ? Après d'importants dysfonctionnements chez Discord, Spotify et la chaîne de TV C8, les problèmes se sont répandus chez tous les acteurs importants d'Internet, qu'il s'agisse d'Amazon, de Google, de YouTube, Twitter ou Facebook. Tout l'univers du numérique semble impacté par ce qui apparait être une gigantesque cyberattaque. Évidemment, étant donné la situation actuelle, avec l'invasion de l'Ukraine par l'armée russe et les lourdes sanctions économiques appliquées à la Russie, tous les regards se tournent vers les hackers affiliés au Kremlin.

Une vague massive de cyberattaques qui se répand

Il faut dire que ces attaques ont débuté dans la foulée de la demande d'adhésion de l'Ukraine à l'Union européenne, ainsi que celles de la Moldavie et de la Géorgie. Elles se sont amplifiées une heure après l'annonce par les États-Unis d'un embargo sur le pétrole et le gaz russe.

Les analystes s'attendaient à une augmentation de l'intensité de ces attaques après une annonce de la Pologne concernant la fourniture d'avions de chasse Mig-29 à l'Ukraine via les Américains. Finalement, Washington a refusé cette option. Pour suivre l'évolution de cette vague massive de cyberattaques, le site Downdetector affiche les signalements de soucis et de perturbations. De leur côté, les Anonymous affirment avoir piraté dimanche les chaînes de TV russes pour diffuser pendant quelques minutes les images de la guerre en Ukraine que les médias russes censurent.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !