Le « Monument aux Découvertes », le Padrão dos Descobrimentos, dans le quartier de Bélem, à Lisbonne, érigé en hommage aux navigateurs portugais des XVe et XVIe siècles et du prince Henri le Navigateur. C'est précisément de cet endroit qu'est parti Vasco de Gama. Sur le parvis, une rose des vents et une planisphère au sol. © Ghislaine Laussel/Futura

Sciences

Quel fut le voyage de Vasco de Gama ?

Question/RéponseClassé sous :histoire , voyage de Vasco de Gama , empire portugais

Le navigateur portugais Vasco de Gama (1460-1524) est célèbre pour avoir établi la route maritime des Indes en contournant l'Afrique. L'Empire colonial portugais est le premier empire mondial de l'histoire. Entre le XVe siècle et jusqu'à la moitié du XXe, il possédait des territoires répartis sur les cinq continents

À l'époque de l'expédition de Vasco de Gama, en 1497, les Portugais connaissent bien les côtes d'Afrique de l'Ouest, qu'ils explorent depuis la fin du XIVe siècle.  Mais ils sont toujours à la recherche de la voie maritime qui les conduirait aux Indes. En 1488, le navigateur Bartolomeu Dias franchit ce qu'il croit être le point le plus méridional, le cap des Tempêtes, rebaptisé ensuite Cap de Bonne-Espérance plus tard. Poursuivant à l'est mais n'apercevant toujours pas de terre, celui-ci rebrousse chemin, sans aller plus loin, et fait demi-tour sous la pression de son équipage. Vasco de Gama quitte le Portugal le 8 juillet 1497. Il s'embraque sur le Tage, avec quatre navires et 200 hommes. Il suit la route ouverte par son prédécesseur Bartolomeu Dias.

Après avoir fait escale au Cap Vert, il rejoint l'île de Sainte-Hélène en un peu plus de 3 mois. Il double le Cap de Bonne-Espérance le 22 novembre 1497 et rejoint les côtes africaines où il effectue plusieurs escales et arrive au Mozambique en mars 1498. La flotte continue vers le nord, s'arrête à Mombasa puis Malindi (Kenya). Le 24 avril 1498, Vasco de Gama franchit une partie de l'océan Indien et atteint Calicut (aujourd'hui Kozhikode, en Inde) le 20 mai.

La carte de navigation accueille les visiteurs à l'entrée du musée de la Marine, à Lisbonne, qui conserve 17.000 pièces de l'extraordinaire épopée maritime portugaise, dans l'aile ouest du monastère des Hiéronymites. © Ghislaine Laussel/Futura

Retour de Vasco de Gama et nouveaux voyages

Le Zamorin (souverain) de Calicut est déçu des marchandises apportées par Vasco de Gama et refuse d'établir un traité commercial avec les Portugais. La flotte de Vasco de Gama doit donc repartir en août 1498. Le voyage de retour, similaire à l'aller, s'achève le 10 juin 1499. À son retour au Portugal, Vasco de Gama est nommé « amiral des Indes ». Il prépare une seconde expédition avec une vingtaine de navires, en 1502, et établit des comptoirs sur les côtes africaines, mais ne parvient pas à s'imposer aux Indes. Ni à trouver le mythique royaume du prêtre Jean. Ce que le roi Manuel 1er ne lui pardonne pas. Bien que ramenant des trésors et des privilèges importants, Vasco de Gama tombe en disgrâce.  Il est cependant nommé vice-roi des Indes par Jean III, en 1524. Il entreprend alors son ultime voyage et meurt peu après son arrivée, en 1524.

À savoir

Vasco de Gama n'est pas le premier Européen à atteindre les Indes. En effet, des marchands vénitiens et gênois s'y rendaient déjà depuis longtemps par voie terrestre. Le but de ces expéditions sur mer avait plusieurs objectifs, politiques et économiques, religieux ainsi que psychologiques. Il s'agissait de se libérer du monopole des Vénitiens qui dominaient le commerce avec les Indes, d'endiguer l'expansion de la foi musulmane et de rejoindre le Royaume du prêtre Jean, un état chrétien situé en Orient qui demeurait introuvable et fit naître la légende. Les récits de Marco Polo, le perfectionnement des navires, notamment de la voilure, renforcent la soif d'aventures et de connaissances que les scientifiques et les astronomes alimentent.

Abonnez-vous à la lettre d'information Histoire(s) : chaque semaine, Futura vous propose de remonter le temps.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi