Les enfants comprennent le langage différemment, et c'est une bonne chose

Classé sous :enfant , cerveau , Plasticité cérébrale

À l'âge adulte, la compréhension du langage se situe dans l'hémisphère gauche de notre cerveau. Une spécialisation qui apparaîtrait au fur et à mesure de notre développement, suggère une étude parue dans la version papier de PNAS, sous le titre « The neural basis of language development: Changes in lateralization over age ».

Grâce à des analyses IRMf, les chercheurs ont pu observer ce qu'il se passe lorsqu'une personne traite des phrases parlées. Les 39 enfants recrutés se sont servis des deux hémisphères de leur cerveau. D'autant plus qu'ils étaient jeunes. Bien que, peu importe leur âge, ils faisaient davantage appel à l'hémisphère gauche. Tandis que les adultes n'ont utilisé que leur hémisphère gauche. Ces résultats indiquent que « l'implication de l'hémisphère droit dans le traitement du langage pendant la petite enfance peut permettre le maintien et l'amélioration du développement de l'hémisphère droit, si l'hémisphère gauche est blessé », propose Elissa Newport, coautrice de l'étude.

« L'utilisation des deux hémisphères fournit un mécanisme de compensation après une lésion neurale », constate la chercheuse. Ce qui expliquerait pourquoi des dommages cérébraux ont très peu de chances d'entraîner des déficits linguistiques, lorsqu'ils surviennent dans l'enfance. « C'est une très bonne nouvelle pour [ces] jeunes enfants, s'enthousiasme Elissa Newport, si l'hémisphère gauche est endommagé par un AVC périnatal, l'enfant apprendra la langue en utilisant l'hémisphère droit ».

Au fil des années, on observe que la compréhension de phrases parlées n'est plus traitée que dans l'hémisphère gauche. © Elissa Newport