Bonne nouvelle : la population de tigres sauvages en hausse de 30 % en 4 ans en Inde

Classé sous :Nature , tigre , tigre du bengale

La population de tigres sauvages en Inde a augmenté de 30 % en quatre ans, selon un nouveau recensement local publié aujourd'hui, journée internationale du Tigre. Le recensement, effectué l'année dernière, a déterminé que l'Inde comptait 2.967 tigres sauvages, contre 2.226 lors du précédent en 2014. Le géant d'Asie du Sud est la nation comptant la plus importante population de tigres sauvages.

« C'est une réalisation historique pour l'Inde. Nous réaffirmons notre engagement à protéger le tigre », a déclaré le Premier ministre indien Narendra Modi en présentant à New Delhi les résultats du « All India Tiger Estimation Report 2018 ».

En 1900, la planète comptait plus de 100.000 tigres sauvages selon les estimations. Mais leur population est tombée à un plus bas de 3.200 félins au niveau mondial en 2010, trois sous-espèces ayant complètement disparu. Cette année-là, lors d'un sommet en Russie, l'Inde et les dirigeants de 12 autres pays abritant des tigres s'étaient engagés à doubler leur population d'ici 2022.

« Il y a 15 ans, il y avait de graves inquiétudes sur le déclin de la population de tigres [ils n'étaient plus que 1.411 en 2006]. C'était un grand défi pour nous mais avec détermination nous sommes parvenus à nos objectifs », a dit le chef de gouvernement indien.

La chasse et l'extension de la présence humaine ont poussé le tigre sauvage au bord de l'extinction. Des contreforts de l'Himalaya aux régions isolées du nord-est en passant par les plaines du nord du pays, l'Inde compte une cinquantaine de réserves destinées à préserver l'animal. © fotolia
Pour en savoir plus

Le nombre de tigres en hausse au Bangladesh, du jamais vu depuis 15 ans

Article publié le 23 mai 2019

Une nouvelle réjouissante annoncée le 22 mai, date de la Journée mondiale de la biodiversité : Le nombre de tigres du Bengale dans la région des Sundarbans, sanctuaire de la vie sauvage au Bangladesh et plus grande forêt de mangrove du monde, a augmenté pour la première fois depuis quinze ans. Selon un recensement effectué sur une superficie de 1.656 km² de forêts grâce à des caméras de surveillance, le nombre de tigres sur le territoire a atteint 114 individus en 2019, contre 106 quatre ans auparavant. Cette augmentation de 8 % « est un grand succès », s'est félicité le ministre des Forêts Shahab Uddin.

La forêt de mangrove des Sundarbans se déploie à cheval entre l'Inde et le Bangladesh. C'est la région du delta du Gange. © Contient des données modifiées de Copernicus Sentinel (2016), traitées par ESA, CC By-SA 3.0 IGO

En 2015, seuls 106 tigres avaient en effet été répertoriés, moins d'un quart des 440 qui peuplaient cette zone en 2004. Ce constat avait provoqué un choc, poussant le gouvernement bangladais à prendre des mesures, dont le doublement de la zone protégée, la survie des tigres étant menacée par le rétrécissement de leur habitat, et une campagne de répression menée par des forces d'élite contre le braconnage. Près de 200 contrebandiers avaient remis leurs armes à la police en échange d'argent, d'une aide juridique et de téléphones portables. Des dizaines d'autres avaient été tués.

Un tigre du Bengale dans la forêt de mangrove des Sundarbans, un des derniers sanctuaires pour ces grands félins classés en danger sur la liste rouge des espèces menacées de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). © Soumyajit Nandy, Wikimedia Commons, CC By-SA 4.0