Sciences

Actualité du satellite Envisat

Dossier - Le satellite européen Envisat
DossierClassé sous :Astronautique , envisat , ESA

-

En exclusivité avec Space News, Futura-Sciences.com vous propose un dossier sur Envisat, le plus grand et le plus élaboré des satellites européens d'observation de la Terre.

  
DossiersLe satellite européen Envisat
 

Communiqué de Gilles Labruyère, daté du 21 février :

Alors que la préparation d'Ariane 511 se poursuit normalement, son passager, le satellite ENVISAT, vient de rejoindre le Bâtiment d'Assemblage Final (BAF) d'où il sera installé sur Ariane 511. " On n'a pas travaillé dix ans sur un projet sans voir le satellite s'éloigner avec une certaine émotion " C'est avec ces mots que Gilles Labruyère tenait à nous préciser que le transfert de ENVISAT du Bâtiment S5 au BAF. Rappelons que toute la préparation du lancement d'ENVISAT s'est effectué à l'intérieur du Bâtiment S5, le nouvel Ensemble de Préparation Charges Utiles.

Communiqué de Gilles Labruyère, daté du 16 février :

Samedi 16 février, ENVISAT a été fixé sur l'adaptateur de charge utile (ACU). Cet équipement permet l'établissement de la liaison mécanique entre les éléments porteurs d'une part et la ou les charges utiles d'autre part. Les connections électriques ont été réalisées et vérifiées.

Le satellite et l'ACU ont ensuite été déplacés et installés sur la plate-forme du conteneur charge utile (CCU). Il s'agit en quelque sorte d'une salle blanche sur roue qui permettra, la semaine prochaine, de transférer ENVISAT du bâtiment S5 au Bâtiment d'Assemblage Final (BAF) ou se trouve actuellement Ariane 511.

Aujourd'hui, le lanceur n'est pas complètement prêt à recevoir le satellite. En effet, le contrôle thermique des circuits de carburant du second étage doit encore être modifié. Cette modification fait suite à une des recommandations émises suite à l'échec du précédent tir d'une Ariane 5 (V 142, du 12 juillet 2001). Ce léger retard n'a aucune conséquence sur la date de lancement.

Communiqué de Gilles Labruyère, daté du 15 février :

La date de lancement du satellite a été confirmée par Arianespace aujourd'hui. Ce sera le 28 février 2002. A notez qu'une Ariane 4 (V 148) s'élancera dans la nuit du 22 au 23 février. ce qui laissera juste assez de temps pour que les techniciens du Centre Spatial Guyanais reconfigurent les moyens de lancements, d'un lancement vers l'est (Intelsat 904, la charge commercial de V148) vers un lancement vers le nord (ENVISAT).

Aujourd'hui ENVISAT a été préparé pour son assemblage sur l'adaptateur charge utile (le 16): Les vannes du circuit de propulsion ont été ouvertes puis fermées. Les pressions dans les circuits ont été vérifiées. Nominal. La protection thermique autour des bouchons des circuits de propulsion a été installée.

Les activités les plus importantes ont concerné le radar : La tension mécanique dans les 8 mécanismes de stockage de l'antenne a été mesurée. Elle reste stable. Les fils des jauges de contrainte qui servent à mesurer la tension mécanique ont été coupés au plus près des jauges puis mis à la masse pour éviter qu'ils servent d'antennes et génèrent des interférences électromagnétiques. La conséquence de ce geste anodin est que maintenant nous ne pouvons plus retendre les mécanismes ou changer les câbles de ces mécanismes sans un travail de préparation considérable ! Ces câbles ont une durée de vie en charge de deux mois et ils ont été installés le 16 janvier. Vous pouvez en déduire notre date de lancement au plus tard. Les seuls éléments de l'antenne du radar qu'il faudra retirer avant le vol sont les protections des guides d'ondes.

Beaucoup d'activités aujourd'hui sur le lanceur. Les propulseurs solides, le premier étage cryogénique, le second étage, la case à équipements, les systèmes électriques, la coiffe, l'adaptateur charge utile, le dispositif d'atténuation des chocs, le cône, les ombilicaux, tout est prêt pour les opérations combinées ENVISAT/ARIANE.

G. Labruyère occupe la fonction d'Ingénieur Principal Structure et Mécanismes à l'ESTEC aux Pays-Bas, le Centre technique de l'Agence spatiale européenne. C'est à ce titre qu'il veille à l'intégration et aux essais d'ENVISAT et supervise la préparation du vol du satellite au Centre spatial Guyanais.