Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Première image d’un trou noir supermassif : plongez au cœur de la galaxie M87 Découvrez où se cache le trou noir supermassif dont les astronomes ont dévoilé la première imanull

M87 est une galaxie elliptiquegalaxie elliptique géante découverte en 1781 par l'astronomeastronome français Charles MessierCharles Messier. Elle est située près de la limite nord de la constellation de la Viergeconstellation de la Vierge, non loin de la constellation de la Chevelure de Bérénice, à environ 53 millions d'années-lumièreannées-lumière de la Voie lactéeVoie lactée. Messier 87, comme on l'appelle aussi, est la plus grande galaxie elliptique la plus proche de la TerreTerre et l'une des plus brillantes radio-sources du ciel. Elle a donc été l'objet d'observations fréquentes aussi bien des astronomes amateurs que des radioastronomes. Dès 1918, l'astronome états-unien Heber Doust Curtis avait observé ce que l'on comprendra plus tard être un jet de matièrematière, particulièrement fin et collimaté, qui s'étend sur au moins 5.000 années-lumière.

Nous savons que ce jet est produit proche du centre de Messier 87 et, là aussi, tout porteporte à croire qu'un trou noir supermassiftrou noir supermassif en rotation et accrétant de la matière en est à l'origine. Il y aurait en fait deux jets. Celui qui pointe en direction de la Voie lactée contient de la matière allant presque à la vitesse de la lumièrevitesse de la lumière et il devient plus brillant à cause d'un effet relativiste alors que celui qui doit partir en direction opposée voit sa luminositéluminosité grandement diminuée pour la même raison.

M87 est donc un bon laboratoire pour mieux comprendre la physiquephysique des disques d'accrétiondisques d'accrétion et la formation des jets relativistes associés à ces disques et aux trous noirs de Kerrtrous noirs de Kerr et que nous retrouvons derrière des noyaux de galaxies bien plus actifs, en particulier les quasarsquasars. Nous voyons aussi des phénomènes dynamiques dans le jet de M87M87, que nous pouvons suivre dans l'ultravioletultraviolet et le domaine des rayons Xrayons X avec Hubble et Chandra respectivement. L'Event Horizon Telescope devrait nous permettre d'en savoir plus sur ces phénomènes comme l'a prouvé le fait qu'il a fourni en avril 2019 la première image d'un trou noir supermassif que l'on appelle M87* par analogieanalogie avec Sagittarius A*, le trou noir supermassif au cœur de la Voie lactée.