Le satellite Sentinel-6 Michael Freilich. Construit par Airbus, ce satellite, également appelé Jason CS (Jason continuité de service), a été lancé en novembre 2020. Il fait partie du programme européen Copernicus de la Commission européenne et observera en permanence le niveau moyen des océans, un des meilleurs indicateurs du changement climatique. © ESA, ATG-Medialab
Sciences

Sentinel-6 Michael Freilich

DéfinitionClassé sous :satellites Sentinel , Sentinel 6 , Copernicus

Sentinel-6 désigne une famille de deux satellites du programme européen Copernicus de la Commission européenne. Ils sont construits à l'identique par Airbus pour observer et surveiller en permanence le niveau moyen des océans, un des meilleurs indicateurs du changement climatique.

Sentinel-6A Michael Freilich, le premier de la série, a été lancé en décembre 2020 à bord d'un lanceur Falcon 9 de SpaceX. Réalisé en coopération entre les États-Unis et l'Europe, ce satellite altimétrique de surveillance des océans a été placé à 1.336 kilomètres d'altitude d'où il pourra, notamment, mesurer avec une précision inédite le niveau des mers. Chaque satellite emporte la même charge utile, qui compte six instruments scientifiques, afin d'assurer la cohérence des mesures. L'instrument principal de chaque satellite, l'altimètre radar Poséidon-4, sera fourni par Thales Alenia Space, le leader mondial en altimètre spatial. Eumetsat, l'Organisation européenne pour l'exploitation des satellites météorologiques prendra le contrôle des opérations du satellite et sera responsable des opérations courantes ainsi que du traitement et de la diffusion des données altimétriques.

Le satellite Sentinel-6 dans les installations d'essais d'IABG en Allemagne. © Rémy Decourt

La hausse du niveau des mers et des océans sous surveillance

Sentinel-6 permettra de poursuivre la série ininterrompue de mesures de haute précision des océans depuis l'espace ; celle-ci a été entamée il y a presque trente ans avec Topex-Poséidon, première grande mission altimétrique franco-américaine lancée en août 1992. Sentinel-6B, le second satellite de la mission, sera lancé en 2026, toujours dans un souci de garantir la continuité des données.

Cette mission n'est pas seulement scientifique. Elle est utile aux prévisionnistes de la météorologie. Les données des satellites Sentinel-6 permettront d'améliorer les prévisions des phénomènes météorologiques à fort impact et des phénomènes climatiques largement influencés par les océans, comme les canicules, les cyclones tropicaux et les étés ou hivers particulièrement chauds ou froids.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] SpaceX : lancement du satellite Sentinel-6 de la Nasa et de l'Esa, futur gardien du niveau de la mer  Le satellite d'observation des océans Sentinel-6 Michael Freilich a été lancé depuis la Californie à bord d'une fusée SpaceX Falcon 9 le 21 novembre 2020. Le satellite recueillera des données sur le niveau de la mer et son évolution dans le temps, afin d'aider les scientifiques du monde entier à surveiller l'élévation du niveau de la mer, suivre les tendances climatiques, améliorer les prévisions d'ouragans, et surveiller et comprendre les courants océaniques. © NASA-JPL/Caltech 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !