Représentation d’artiste de l’atterrissage et d’un vol de Dragonfly sur Titan. © Johns Hopkins, APL

Sciences

Dragonfly

DéfinitionClassé sous :Exploration robotique , titan , drone spatial

Dragonfly est un projet de mission de la Nasa et du Laboratoire de physique appliquée de l'université Johns Hopkins (APL). Cette mission, du programme d'exploration New Frontiers a été sélectionnée en juin 2019. Elle a été préférée à une mission de retour d'échantillons de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko, celle-là même qui a été survolée par la sonde européenne Rosetta et visitée par l'atterrisseur Philae entre 2014 à 2016.

Dragonfly est un véhicule aérien d'exploration robotique que la technologie permet d'utiliser sur d'autres planètes et objets du Système solaire. Ainsi, en juillet 2020, le rover Mars 2020 quittera la Terre à destination de Mars avec à son bord un hélicoptère

Dragonfly, un projet de mission de la Nasa pour explorer Titan, une lune de Saturne. © Nasa

Dragonfly est un drone de plus de deux mètres d'envergure, muni de huit hélices et alimenté en énergie par un générateur thermoélectrique à radioisotope (RTG), comme l'est actuellement le rover Curiosity sur Mars. Il sera capable de visiter et d'explorer ainsi des dizaines de sites distants chacun de plusieurs dizaines de kilomètres. Au total, Dragonfly volera plus de 175 kilomètres, soit près du double de la distance parcourue à ce jour par l'ensemble des rovers martiens. Il embarquera quatre instruments en cours de définition.

Comprendre l'origine et l'évolution de la vie sur Titan et la Terre

Cette mission a comme principaux objectifs de chercher des processus chimiques prébiotiques communs à Titan et à la Terre et des indices d’une vie éteinte, voire en activité. Comme Titan est analogue à la Terre primitive mais en beaucoup plus froid, Dragonfly pourrait fournir des indices sur la façon dont la vie a pu se développer sur notre Planète.

Parmi les sites qui seront explorés par Dragonfly, la Nasa a annoncé qu'il se posera dans les dunes équatoriales de Shangri-La, qui ressemblent aux dunes linéaires de Namibie en Afrique australe. Il se rendra aussi dans le cratère d'impact de Selk, où l'on trouve des traces de l'eau à l'état liquide, des substances organiques - les  molécules complexes qui contiennent du carbone, combinées avec de l'hydrogène, de l'oxygène et de l'azote - et de l'énergie, qui constituent la recette de la vie.

Son lancement est prévu en 2026 et devrait rejoindre Titan, le plus gros satellite de Saturne, en 2034. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi