Une micrométéorite a percuté le télescope spatial James Webb

Classé sous :télescope spatial James Webb , météorite , Nasa

[EN VIDÉO] Comprendre la mission du télescope spatial James Webb en une minute  Le James Webb Space Telescope, nouveau fleuron de l'observation spatiale, sera lancé le 18 décembre depuis Kourou, en Guyane. Après un voyage de 29 jours, il atteindra le point de Lagrange L2, dans la direction opposée au Soleil. Avec son miroir plus large que celui d'Hubble, dont il est considéré comme le successeur, le JWST pourra observer galaxies, planètes, nébuleuses et étoiles pour en apprendre plus sur l'histoire de l'Univers. 

L'incident s'est produit entre le 23 et le 25 mai derniers. L'un des principaux segments du miroir du télescope spatial James Webb (JWST, Nasa) a été frappé par une météorite. Disons plutôt, par une micrométéorite comme les astronomes appellent généralement les objets qui ne mesure pas plus d'un centimètre et dont la masse ne dépasse pas le gramme. Cela ne semble pas grand chose, mais quand on sait que ces objets se déplacent à des vitesses folles, on imagine qu'ils peuvent faire des dégâts...

Pourtant les équipes responsables des opérations du JWST nous rassurent. Les évaluations montrent un effet « marginalement détectable » et des performances qui « dépassent toujours les exigences de la mission ».

Signalons que le miroir du télescope spatial James Webb a été conçu pour résister aux bombardements de micrométéorites. Ou plus exactement, pour rendre ses performances robustes aux dégradations potentielles qu'il pourrait subir au fil de son séjour dans l'espace. Les ingénieurs notent cependant que l'impact enregistré ici était plus important que tous ceux qui avaient pu être simulés sur Terre. Mais qu'une partie de la dégradation peut être corrigée grâce à un ajustement des optiques.

Le télescope spatial James Webb a subi l’impact d’une micrométéorite, mais ses performances semblent ne pas être affectées. © Juan, Adobe Stock