Le puissant lanceurlanceur de SpaceXSpaceX, le Falcon Heavy, a décollé avec succès du pas de tir 39A du Centre spatial Kennedy en Floride, le 1er novembre à 13 h 41 TU (14 h 41, heure de Paris) à travers le brouillardbrouillard. Cela faisait trois ans qu'il n'avait pas repris du service pour l'espace. Sa mission, classée top secret, consistait à placer en orbite géostationnaireorbite géostationnaire, à près de 36 000 kilomètres de la Terre, des satellites militaires pour l'US Space Force, la nouvelle force spatiale américaine. Les deux étages latéraux sont revenus huit minutes après le décollage se poser en douceur à la verticale, tandis que l'étage central s'est, quant à lui, échoué en mer, faute de carburant. Mais cela était prévu, car SpaceX avait besoin de tout son carburant pour pousser la charge utile USSF-44 dans l'espace.

Le Falcon HeavyFalcon Heavy, qui mesure 70 mètres de haut, se compose d'un assemblage de trois lanceurs Falcon 9Falcon 9 formant et est propulsé par 27 moteurs Merlin au total, capables de placer jusqu'à 26,7 tonnes en orbite géostationnaire. Le lanceur avait réalisé son vol inaugural en février 2018 et mis en orbite, souvenez-vous, une voiturevoiture... : le roadster de Tesla, qui gravite désormais autour du SoleilSoleil.