Sciences

Spirit confirme l'écoulement de l'eau dans le cratère Gusev

ActualitéClassé sous :Univers , mars , Spirit

Le premier robot d'exploration de Mars de la NASA, Spirit, a confirmé son observation faite il y a quelques semaines sur une autre roche : il y a bien eu le l'eau liquide jadis, dans la région du cratère de Gusev. Cependant, il ne s'agissait pas d'une mer comme dans Meridiani Planum ni d'un grand oasis... les traces observées font plutôt penser à une quantité d'eau assez faible.

Il y a pratiquement un mois, Spirit suspendait son voyage vers le cratère Bonneville pour étudier un rocher d'une allure originale baptisé Humphrey. L'analyse de celui-ci après un léger creusement par l'outil RAT a montré que son intérieur était tailladé de nombreuses fissures et de petits creux dans la roche. Les scientifiques avaient alors relevé des traces brillantes qui pourraient être des minéraux cristallisés. L'eau contenue dans le magma volcanique aurait pu déposer ces cristaux plus tard lorsque celui-ci s'est refroidi. Cette observation aurait ainsi pu constituer la découverte d'une trace d'eau par Spirit, mais cela méritait confirmation.

Le rocher Mazatzal vu par Spirit (crédit : NASA/JPL)
Le rocher Mazatzal vu par Spirit (crédit : NASA/JPL)

C'est aujourd'hui chose faite, sur les flancs du cratère Bonneville, le robot Spirit a analysé Mazatzal, un bloc rocheux couvert de poussière. Après avoir brossé une région de la roche puis broyé légèrement un autre endroit grâce au RAT, Spirit a pris des photographies microscopiques de la coupe et a effectué diverses analyses grâce à ses spectromètres. Les photographies ont montré les mêmes structures que celles vues sur la roche Humphrey. Une belle fissure a été observée dans laquelle l'eau a probablement coulé dans le passé.
« La roche est du basalte et a été nettement modifiée avec des liquides. Nous parlons de petites quantités d'eau » a indiqué Hap McSween, membre de l'équipe scientifique travaillant sur les résultats scientifiques des robots américains. Il s'agissait probablement d'une eau souterraine selon les scientifiques. Le robot Spirit a d'autre part observé quatre couches bien distinctes sur le rocher Mazatzal : une premier couche superficielle de poussière, une couche fine brune, une seconde plus sombre et enfin le rocher lui-même. Selon Hap McSween, ces couches ajoutées aux failles brillantes observées pourraient correspondre à trois périodes différentes qu'a connu la roche : lorsqu'elle était enterrée, transformée par l'eau puis apparente en surface comme aujourd'hui.

Photographie microscopique du roche Mazatzal (crédit : NASA/JPL)
Photographie microscopique du roche Mazatzal (crédit : NASA/JPL)

Les scientifiques attendent que Spirit leur transmette les autres données scientifiques qu'il a récoltées et enregistrées sur son ordinateur de bord lors de son analyse de Mazatzal. Spirit quitte actuellement le cratère Bonneville et se dirige vers les collines Columbia situées à 2,3 kilomètres de là.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi